AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The First Date [Sandar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nia Drago
Elève populaire
Elève populaire
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: The First Date [Sandar]   Ven 4 Juil - 11:56

•    ○   •   ○    •

Aaah, ces dernier temps, il s'était passé beaucoup de choses dans la vie de notre petite Nia. Elle avait rencontré Sandar Erindrow, un élève récemment arrivé, et surtout, un ascendant dragon tout comme elle, avec qui elle s'était liée d'amitié. Durant plusieurs mois, ils avaient traînés ensemble, variant leurs activités, du tir à l'arc aux courses aériennes en passant par les bagarres, ou tout simplement le fait de manger à la même table ou encore de partir en balade forestière. C'était d'ailleurs au cours d'une de ces dernières que les choses avaient sensiblement changées.
La dragonne ne s'en était pas rendue compte, mais en vérité, avec le temps elle avait développé pour le garçon une certes solide amitié, mais encore bien plus que cela. Ces sentiments étaient réciproques, et après un élan de jalousie de la jeune fille, le sang mêlé lui avait avoué ce qu'il ressentait pour elle. A vrai dire, les conditions pour une déclaration d'amour n'étaient pas idéales, étant donné que peu après, la promenade avait tourné à la catastrophe du fait d'un orage, blessant l'adolescente. Mais toujours est-il que.. les faits étaient là, et les mots du jeune homme n'avait pas quitté l'esprit de Nia, bien au contraire. Ils étaient même sa préoccupation principale en ce moment.

Elle n'avait pas su quoi lui répondre. Son aveu lui avait fait l'effet d'un formidable coup de batte de base-ball dans la tête, car jusqu'ici, elle n'avait pas imaginé un seul instant pouvoir tomber amoureuse, et encore moins qu'un garçon puisse l'aimer. Cette déclaration lui avait fait prendre conscience de ses propres sentiments, et elle avait alors compris pourquoi ressentait-elle tant de choses aussi nouvelles qu'incompréhensibles en compagnie de son ami. Tout s'était éclairé, et en même temps.. embrouillé. Oui car, elle ne savait plus quoi penser. Était-elle prête à entretenir une relation amoureuse ? Qu'allait il devenir de leur amitié ? Et si jamais tout cela tombait en morceaux ?
La guitariste était satisfaite de sa relation amicale avec le semi-elfe, elle se sentait bien avec lui, il s'amusaient bien et se faisaient mutuellement confiance, avec lui, elle se sentait encore plus enjouée, encore plus dynamique que d'ordinaire, et elle aimait passer du temps en sa compagnie, quoi qu'ils fassent. Quelque part, elle songeait que cela pourrait très bien rester comme ça. Mais en parallèle.. et si jamais "une autre" arrivait ? Lorsque Sandar s'était soucié d'Elwen, cela lui avait fait mal, affreusement mal, et elle avait eut terriblement peur. Elle était obligée de se l'avouer, elle voulait Sandar pour elle seule. Et ça, cela ne marchait pas dans une simple amitié.

Tout ces questionnements et ces doutes tourmentaient la jeune fille au plus haut point, et elle n'en était pas fière, mais durant l'entière semaine qui avait suivi leur randonnée, elle avait volontairement évité son meilleur ami. La rouquine s'était débrouillé pour s'esquiver à chaque fois qu'il arrivait dans son champ de vision, et si jamais il parvenait à la rattraper, elle lui collait une excuse comme quoi elle devait réviser, astiquer sa guitare, appeler sa mère ou que sais-je encore. C'était lâche, et cela ne ressemblait d'ailleurs guère à la hardie dragonne, mais.. elle se sentait tellement perdue, tellement confuse.. Elle n'arrivait plus à le regarder en face. Alors, la quasi totalité de son temps libre durant cette période, elle l'avait passé cachée sous ses oreillers, et cela dans une certaine déprime. Le fait de ne pas savoir comment agir la déprimait, le fait d'éviter le pauvre Sandar la déprimait, et le fait de ne plus le voir la déprimait plus encore.

Elle soupira, recroquevillée sur elle même, entre son écharpe Metallica -super douce-, ses oreillers Guitar Hero et sa peluche Toothless.
Et se prit un bouquin de plein fouet dans la nuque.


" AÏE ! Héé ?! "

Après un vif sursaut, la rockeuse se redressa d'un bon, courroucée.

" Tu comptes demeurer encore longtemps ainsi, misérable pomme de terre oisive ? "

Les paroles, et le livre, provenaient de sa camarade de chambre, Felicity Drake, une jeune vampire de 170ans. Elle et Nia étaient un peu comme le jour et la nuit, tandis que la dragonne avait des cheveux flamboyants, épais et rebelles, ceux de Felicity étaient d'un blond platine, longs, lisses et très fins. Nia avait naturellement un teint assez bronzé en parallèle de ses écailles bleutées ; Felicity, en bonne vampire, était dotée d'une peau de porcelaine, blanche et pure, parfois même un peu blafarde. Nia était petite, athlétique et sculptée de courbes féminines ; Felicity était grande, maigre voir anguleuse, et ses formes étaient plus que discrètes. Nia possédait des iris or, toujours pétillants comme si on y mettait des étincelles en permanence ; ceux de Felicity étaient d'un vert absinthe, profonds, entêtants, mais imperturbablement froids. Nia s'habillait de vêtements punks, rocks, métalleux, bariolés de rouge, de motifs chaotiques, de pics, de déchirures, de clous, de lanières et de chaînes, arborant surtout des shorts, des pantalons et d'agressives bottes ; Felicity se revêtait de tenues féminines, élégantes, sobres et couvrantes, le plus souvent en noir avec des touches de gris, perles, dentelles noires, laçages et voiles les rehaussaient, son style se rapprochait assez de l'EGA.
Quand au caractère, même histoire. Si la petite dragonne était impulsive, exubérante, casse-cou, bavarde, sociable, insouciante et passionnée ; l'élégante vampire était posée, introvertie, prudente, silencieuse, sélective, réfléchie et indifférente. En bref, elles n'avaient de similaire que leur nom de famille, Drake et Drago. Et il fallait reconnaître que lorsqu'elles s'étaient retrouvées dans la même chambre, les deux jeunes filles ne s'étaient guère entendues, elles passaient même leur temps à se crêper le chignon. Mais à force de parties d'insultes endiablées, elles avaient fini par en rire, la glace avait été ainsi brisée, et petit à petit, elles s'étaient appréciées malgré leurs différences flagrantes. Désormais, après Sandar, Felicity était la personne avec qui Nia passait le plus de temps. D'ailleurs, la vampire avait déjà côtoyé le semi elfe, elle l'avait jugé " un peu maladroit " , " presque aussi impulsif " que leur amie commune, mais avait conclu que c'était " un brave garçon, pas désagréable à regarder " . Elle s'en tenait là, préférant les intellectuels philosophes et poètes aux guerriers en armure rouge.

La demi-reptile répliqua, furibonde


" Comment que tu m'a appelée, grande asperge ?! "

Ignorant sa question et le sobriquet qu'il l'accompagnait, l'étudiante poursuivit dans un ton de reproche

" Il serait grand temps que tu agisses tu ne penses pas ? Je sais bien que les femmes aiment se faire désirer, mais je te signales que ça fait précisément une semaine que tu délaisses ton courtisan, il va finir par prendre cette attitude pour un.. râteau, comme on le dit familièrement. "

Nia la fixa un bref moment, avant de prendre un visage éploré, et de se cacher à nouveau dans son lit, à demi sanglotante.

" Je saiiiiis ! .. Mais j'sais pas du tout quoi faiiire ! "

La demoiselle la contempla quelques instants, un sourcil plus haut que l'autre, puis se rapprocha dans un sourire mesquin

" En résumé.. tu fuis. Tel un méprisable lycanthrope devant un jet de citronnelle.. "

Un marmonnement s'échappa du tas d'oreillers

" J'ai rien à voir avec les loups-garous ! "

Felicity afficha un air désabusé, mais continua

" Bien, tu m'obliges à être plus claire.. Tu flippes à mort, et tu te comportes comme la dernière des lavettes. Suis-je compréhensible ma chère ? "

Une tornade ardente bondit alors du lit pour se jeter sur l'aristocrate toute griffes dehors

" J'SUIS PAS UNE LAVETTE !! "

La vampire empoigna son amie, agrippée à son cou, et la repoussa

" Dans ce cas prouve-le. "

Nia se laissa retomber par terre, abattue

" Mais qu'est-ce que tu veux que je fasse.. ! "

" La communication, tu connais ? Comment veux tu régler une situation si tu ne fais que l'éviter ? Tu pourrais y penser toute seule, tout de même.. Il faut que vous parliez, de préférence dans un cadre détendu, c'est aussi simple que ça. "

La rouquine demeura immobile quelques instants, puis se releva vivement, brandissant le poing et ayant retrouvé ses irs éclatants

" Ouais !! C'est ça ! Demain on est dimanche, on va aller à la salle d'arcade, ça me défoulera ! Et puis manger plein de macarons aussi à la pâtisserie du centre ! Après ça, je suis sûre que ça ira mieux, et on pourra parler !! J'vais lui dire ! "

En quelques secondes, l'adolescente avait déployé ses ailes, plongé par la fenêtre, et s'était envolé vers le dortoir masculin. Felicity eut un début de geste pour la retenir, puis se massa les sinus, fatiguée

" .. Ce n'est pas vraiment ce que j'imaginais en évoquant un cadre détendu, mais je suppose que c'est mieux que rien.. "


Nia apparut de manière tout aussi précipitée à son "courtisan" , elle atterrit devant lui, lui sortit quelque chose du genre " Demain on sort ! Rien que toi et moi ! On se retrouve après midi devant la boutique de musique de Monster Town-Ouest ! A d'main ! " Et elle avait disparu en trois battements d'ailes.


[ HJ - Je te laisses faire ta petite intro, décrire si ça te chantes le parcours de Sandar durant cette semaine, et son arrivée "devant la boutique de musique" , ensuite au post suivant, j'embrayerais donc sur le rencard \o/ - jH ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandar ERINDROW
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 01/05/2012

Carte étudiant
Âge: 18
Espèce: demi elfe noir demi humain
Relations:

MessageSujet: Re: The First Date [Sandar]   Dim 6 Juil - 9:11

A vrais dire, je ne sait plus quoi penser, Nia m’évite, et se depuis une semaine, j'aurai du me taire se jour la, j'aurai du tenir ma langue un minimum, voila que a présent, j'ai surement perdue Nia, je suis pitoyable, j'ai essayer les deux premier jours de la voir, de la retrouver, mais elle donnait précipitamment des excuses, j'ai fini par abandonner, moi qui voulait la présenter a mes mais de mon monde, d’ailleurs, Atina doit venir demain, on a prévue un entrainement le soir, sa me videra l'esprit, de plus je l’apprécie beaucoup, et elle voulait venir voir mon école.

Mais a vrais dire, cette distraction a un gout amer, moi, se que je voulait, c'etait me rapprocher de Nia, j'ai passer la semaine a ne rien faire par douleur, la douleur engendrer par ma stupidités, mon partenaire de chambre n’était pas la, tant mieux, je ne peut le supporter, il a dit qu'il ne serai pas la de la nuit, je me doute bien de se qu'il vas faire, mais bon, je me concentre sur l'aiguisage de ma lame, mon épée brille dans la lumière, et dans un nouveau fourreau, le nargail de feu, je le dégaine et admire la lame de cristal rouge, je n'en reviens toujours pas, je rengaine et reprend mon affutage.

Une semaine sans voir Nia, autant dire que je m’était habituer a la voir au moins une fois par jours, au repas, voler ensemble, discuter, aussi bien de son monde que du mien, rigoler, une larme s’écrase sur la lame de mon épée draconique, je la chasse de l'acier forger et regarde les étoiles, pourquoi? pourquoi ai-je dit sa se jours la?

Mon coloc rentre alors, je chasse discretement mes larmes pour qu'il ne remarque rien, mais pas assez discret, il les a vue.

Hooooo, aller le pyro guerier, pleure pas pour sa, les femmes ,il y en a des tat dans le monde, te focalise pas que sur cette, dragonne dérangée.

Je soupire, pour certain il aurai raison, mais pas pour moi, je ne répond pas et continue mon affutage.

C'est sa, dit rien, de toute façon tu dit jamais rien de vraiment intelligent, en fait ici, tu sert, un peut a rien.

Je le regarde alors droit dans les yeux et lui dit d'une voix froide comme la mort elle même.

Retourne dans le dortoir des filles et fout moi la paix Neswalkar!

Il comprit le message, sans même que j'ai a traduire le dernier mots, et il préféra faire se que je dit, je soupira de soulagement dans ma chambre, posant la pierre a affutée et passa un lingue humide sur la lame pour finir mon travail, je rengaina par la suite, et m’allongea sur mon lit, vêtue de ma simple tunique, mon armure déposer délicatement dans mon armoire, c'est alors qu'une véritable tornade entra par la fenêtre, Nia, je ne comprit pas sur le moment, mais elle me donna rendez vous devant la boutique de musique de Monster Town demains après midi et elle repartit aussi vite qu'elle était venue, sans me laisser le temps de placer un mot.

Si le déplacement d'air de ses ailes n'avais pas foutu un beau bordel dans la chambre, je n'y aurai pas cure une seconde, mais le fait était bel et bien la, je verrai Nia demains, sans même y songer, j'eu un sourire radieux, au final, elle avais juste besoin de temps, vraiment je réfléchit de travers, je regarde les étoiles par la fenêtre, toujours en souriant, je les regarde un moment, comme si je pouvais lire dedans, comme dans un livre, puis je m’étira et me glissa dans mon lit, une bonne journée s’annonçait demain, j'étegnit la lumière et ferma les yeux, le sommeil me prit rapidement, une nuit sans rêve, qui ne fut pas troublée.

Je me réveille, tard, très tard, il était onze heure, je regarda la pendule et me leva en sursaut, me traitant d’imbécile, deux heure, j'avais deux heure, dépêche toi crétin, je prit une douche, me rendit au réfectoire histoire de manger un morceau, retourna dans ma chambre, me brossa les dents, et m’équipa, je mit comme d'ordinaire mon armure de cuir rouge, en croix dans le dos mon épée et le Nargail, et enfila ma cape noire, pas le temps de prendre le chemin classique, je sauta par la fenêtre et fit une roulade pour amortir la chute de deux étages.

Il est midi et demis, grouille toi, je déploie mes ailes et fonce dans monster town, je me pose devant la boutique voulue et soupire, je suis pas en retard, heureusement, je regarde autour de moi, on me regarde étrangement et je révoque mes ailes, je continue mon observation, je suis nerveux, très nerveux, je ne sait pas trop a quoi m'attendre, et du coup, j'ai peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nia Drago
Elève populaire
Elève populaire
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 04/02/2012

MessageSujet: Re: The First Date [Sandar]   Lun 28 Juil - 20:40

Désormais, une nouvelle journée débutait. Le soleil s'élevait doucement dans les brumes de l'aube, commençant à réchauffer l'atmosphère de ses rayons, le ciel était pur, l'air léger, il ne pleuvrait pas.
Si les oiseaux s'éveillaient et entamaient leurs chants matinaux, en ce dimanche matin pas grand chose ne bougeait dans les dortoirs de Monster High. Nia comprise. Sa grasse matinée était sacrée, emmêlée dans ses draps, une de ses jambes traînant au sol tandis que ses ailes débordaient de l'autre côté du lit, elle dormait à poings fermés. .. Enfin, plus pour longtemps.
Elle ne tarda pas à se prendre un épais livre sur le côté du crâne.
La dragonne lâcha un cri et se releva en sursaut, se cognant au passage le front sur sa tête de lit, elle se recroquevilla alors sur elle même, se tenant le crâne tout en marmonnant des choses sans doute pas des plus polies. Pour finir, elle se retourna vivement face à sa camarade de chambre, furieuse


" T'as intérêt à perdre cette manie sinon c'est moi qui te réveillera le matin !! "

Felicity, parfaitement réveillée, coiffée et vêtue étouffa un petit rire, et rétorqua dans un air narquois

" Encore faudrait-il que tu parviennes à te lever ma pauvre amie.. "

Nia réprima un grognement, et jeta un bref regard à son réveil, ayant découvert l'heure, elle fixa la vampire avec un regard encore plus meurtrier et lui reprocha

" Non mais t'as vu l'heure qu'il est ?! 6h, 6h du mat ! Malade !! "

Elle conclut sa phrase d'un grondement sauvage et s'enfila sous son oreiller résolument. L'aristocrate se rapprocha du lit

" Ne m'oblige pas à te jeter le deuxième volume, il est encore plus lourd.. Au cas où tu l'aurais oublié, je te rappelles que tu as un rendez-vous galant cet après-midi. "

Une réplique étouffée s'échappa du coussin

" Exactement, cet APRES-MIDI. "

Et elle ne bougea pas plus. La vampire soupira, puis tira brutalement les draps et souleva l'oreiller.

" Six heures ne seront pas de trop pour t'y préparer.. "

Ses griffes plantées dans son oreiller pour tenter de le garder avec soi, Nia répliqua

" M'y préparer ? Comment ça m'y préparer ?! Je me lève à 11h30, je me lave, je me fringue, j'enfile cinq sandwichs et j'y go ! Pas besoin de six heures pour ça ! "

" Tu es vraiment désespérante.. "

Affirma la vampire tout en secouant la tête, puis elle observa la tête de mule qui lui faisait face. Comme tout les matins, Nia avait un champ de bataille à la place des cheveux, elle était vêtue d'un pyjashort dont les jambes avaient remontées durant la nuit et dont une manche tombait plus bas que l'autre, ses griffes étaient longues et nombre de ses écailles se dressaient de manière désordonnée. Face à ce spectacle d'une jeune fille qui ne se souciait pas vraiment de son apparence, Felicity songea qu'elle allait avoir beaucoup de travail.
Elle empoigna alors la sang-mêlée par le bras et la tira du lit, ne prêtant pas attention à son fardeau qui se débattait et vociférait à qui mieux mieux, puis elle la traîna jusqu'à sa coiffeuse et la vissa sur le siège. Ensuite, elle entreprit donc de lui expliquer que lorsqu'elle partait à un rendez-vous, surtout le premier, une jeune fille se devait de se pomponner un minimum. C'était la moindre des choses envers son prétendant. Il fut assez ardu de convaincre la dragonne, qui n'était pas féminine pour deux sous, et dont l'idée de revêtir une robe lui hérissait les écailles. Et surtout, ayant été rejetée durant son enfance, traitée de monstre et d'erreur de la nature, Nia avait du mal à songer à se faire jolie, à quoi bon lorsque c'était perdu d'avance.
Cependant à force d'arguments, Felicity parvint à obtenir sa capitulation. Au fond, peut-être que la vampire n'avait pas tord, et puis ça ne coûtait rien d'essayer ... à part quelques heures de sommeil.. Peut-être.. peut-être que cela ferait plaisir à Sandar ?

Cette pensée persuada la rouquine, et elle se laissa donc entraîner par son élégante camarade dans une virée beauté. Tout y passa, soin du corps, coiffure, manucure, maquillage et bien sûr, shopping. Il fallait lui trouver des vêtements plus appropriés que ses blousons de cuir, ses shorts déchirés et ses Newrocks. ... D'ailleurs, le sujet des chaussure faillit faire rebrousser chemin à la demi-reptile..


" HEIN ?! Tu veux que je portes.. des talons haut ?! Ah non, non, NON ! Déjà la robe ça me coûte, mais là c'est trop !! Et puis t'as vu mes pieds ?! Même si je voulais c'est pas possible, révise tes lentilles !! "

Felicity s'attarda sur les dits "pieds" . Il est vrai que les pieds de Nia ressemblaient d'avantage à des pattes. Ils n'étaient pas particulièrement longs, mais larges et épais, recouverts de dures écailles et, au lieu d'orteils, prolongés de griffes qui restaient imposantes malgré leur précédent limage. Même ses chevilles étaient plus animales qu'humaines, il s'y trouvait d'ailleurs une sorte d'ergot. Nia avait raison pour une fois, impossible de porter le moindre escarpin.
La vampire réfléchit quelques instants, puis répondit dans un petit sourire assuré


" On va trouver autre chose.. "

Les deux jeunes filles continuèrent donc leurs emplettes, malgré les interrogations de Nia qui se demandait bien quel sort réservait Felicity à ses infortunés pieds.
Le temps que cette dernière retape intégralement la petite rebelle, l'heure était effectivement bien avancée. Elles mangèrent brièvement, et ceci fait, la dragonne était partie pour s'envoler en vitesse afin de rejoindre Sandar, mais l'aristocrate la retint, tout d'abord pour retoucher son maquillage, mais aussi car voler allait la décoiffer, elle lui ordonna donc de s'y rendre via les transports en commun, ce qui ne manqua pas de faire râler l'adolescente..
Cependant, la vampire avait de quoi la dérider.


" Et prends ceci, ça vous permettra de faire autre chose que de vous abrutir avec des jeux vidéos. "

Felicity lui tendait deux tickets pour Dragons 2. A cette vision, les yeux de Nia s’illuminèrent, elle ne tarda pas lui arracher des mains et à les brandir au ciel tout en poussant un cri d'enthousiasme, comme si elle venait de trouver le saint graal.

" OH PUNAISE, DRAGONS 2 !! MAIS OUIII ! Avec toute ces histoires j'avais complètement zappé qu'il passait en salle en ce moment ! Oh merci Felicity, je t'adore !! "

Dit-elle les yeux presque larmoyants. L'étudiante lui répondit dans un demi sourire

" Je sais. Évite de pleurer, tu vas détériorer ton maquillage.. "

Après quelques dernières recommandations de Felicity, les deux lycéennes se quittèrent là, et à grand regret, la guitariste s'embarqua dans un tram pour retrouver son ami.
Pendant le trajet, son rythme cardiaque ne cessait pas de s'accélérer. Durant la matinée, elle n'avait guère eut le loisir de réfléchir au rencard en lui même.. Qu'allait il se passer ? Qu'allait-elle dire ? ... Et.. comment Sandar allait-il la trouver ?
Fixant le sol, elle se triturait les doigts, de plus en plus anxieuse. Puis le véhicule se stoppa dans un léger ébranlement, ce qui ramena la dragonne à la réalité. Elle se raidit et, angoissée, posa son regard vers la porte, s'ouvrant sur les rues commerciales, la boutique de musique était à quelques pas. Nia demeura immobile quelques instants, presque frissonnante, mais pour finir, elle donna rageusement un coup de poing sur la banquette, se redressa d'un bond et fila hors du tram. A ce moment, elle souffla, s'étira, et se remettant bien droite, se mit en marche pour le lieu de rendez-vous.


.
▬▬ ► ◄ ▬▬
.
.

L'adolescente arriva en vue de la boutique Livin' Rock, et se stoppa lorsqu'elle aperçut le jeune homme en armure rouge, l'attendant près de la vitrine. Restant dans l'ombre, elle le fixa durant quelques instants, paralysée. Aussi loin qu'elle se souvenait, elle ne s'était jamais sentie aussi stressée.
Cependant, elle avala sa salive, et énergiquement, alla droit sur Sandar. Il était temps d'arrêter de fuir.
Arrivée à sa hauteur, elle le héla


" Salut Sand' ! Ca va ? Tu ne cuis pas trop dans ton armure ? "

Elle aurait aimé prononcé ces mots avec assurance et gaieté, mais sa voix tremblait malgré elle. Alors, Nia baissa soudainement la tête, se repliant légèrement sur elle même, et s'excusa

" .. Désolée, je.. je dois être complètement ridicule.. "

En effet, la sang mêlée arborait une robe. Elle tombait légèrement au dessus de ses genoux, était assez simple, mais élégante, et restait dans ses couleurs, mais il n'empêchait que Nia se sentait affreusement mal à l'aise là dedans. Et puis, Felicity lui avait fait enlever ses bottes, elle ne l'avait pas obligée à porter de quelconques high heels, cependant elle avait paré ses pieds et ses jambes de laçages entrecroisés, du même rouge que sa robe, et rehaussé d'un noeud de satin noir au niveau de ses genoux. Il fallait l'avouer, Nia avait un peu honte de ses "pattes", et qu'elles soient ainsi découvertes l’embarrassait profondément. Et ce n'était pas tout, il y avait aussi ses cheveux, si habituellement elle laissait sa crinière voleter autour de sa tête sans s'en préoccuper, la vampire avait tenu à les attacher pour bien dégager son visage et son cou, et lui avait ainsi fait faire un chignon, auquel elle avait laissé une certaine liberté, histoire de rester dans l'esprit rebelle de son amie. Mais elle y avait tout de même rajouté quelques petites roses de tissu rouge, en accord avec la robe là encore, mais aussi avec le ras-du-cou, le sac et les mitaines qu'elle avait sélectionnées. Avec ça, il fallait ajouter un maquillage smoky noir assez discret qui faisait ressortir ses iris ors, et bien entendu un mascara assorti qui allongeait ses cils, un gloss pétillant d'un rouge très doux qui mettait en valeur ses lèvres et un fond de teint qui éclairait son visage. Ses griffes avaient été proprement limées, ses cornes polies et ses écailles lustrées. En bref, Nia était soignée de haut en bas. Mais elle n'en avait guère l'habitude, elle se croyait la dernière des dindes et se sentait prête à fondre en larmes.
Elle avait tellement peur de ne pas lui plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sandar ERINDROW
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 01/05/2012

Carte étudiant
Âge: 18
Espèce: demi elfe noir demi humain
Relations:

MessageSujet: Re: The First Date [Sandar]   Lun 25 Aoû - 10:47

Quand j’entendis la voix de Nia, m'appelant, je me mit a stresser, j'aurai peut être du mètre autre chose que mon armure de cuir pour venir a se rendez vous, mais comme Nia aime le décontracter, je pense que sa passera, puis, je lève les yeux ver elle et la, c'est la surprise, mais du millénaire, Nia a une tenue, inhabituelle, elle est, élégante, très élégante mais, sa sonne faux enfin, pas que sa ne lui vas pas, ou alors, c'est que je n'ai jamais eu l'habitude de la voir comme sa, sa doit être sa oui, je lui souri et la regarde de haut en bas, elle dit qu'elle doit être complétement ridicule, je souri de nouveau.

Non je ne trouve pas, je dirait plus que c'est inhabituel, mais pas dénuer de charme ou d'élégance, bon par contre du coup je me rend compte que j'aurai du porter autre chose du coup.

Je fit un sourire gêner, elle est tout simplement magnifique dans cette tenue, bien que sa ne colle pas a son style habituel.

Bien, par quoi commençons nous mademoiselle?

Je lui fait un large sourire, je suis vraiment heureux de la revoir, elle m'a tant manquer, mais je ne sait pas comment lui dire, sans rappeler ma déclaration qui l'a mise dans un état de malaise pas permis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The First Date [Sandar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The First Date [Sandar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enfin une date pour les élections en Haiti
» date limite des transactions ?
» Date du repêchage
» What 's the date today ?
» Date limite - Plafond salariale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Monster Town :: Les commerces-
Sauter vers: