AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début d'une nouvelle vie (Oni)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Mer 6 Mar - 19:56

"Bon alors, on y va ou quoi?"

"Ja, ja... Ein momente!"

"Eh ben voilà, tu recommence..."


Wilfried tourna son regard bleu électrique vers son cheval, et le frison n'eut même pas besoin de lui demander son humeur pour savoir qu'il était agacé: il le connaissait trop bien, depuis tout ce temps!

"Was noch?"

"Dès que tu commence à t'énerver, tu parles allemand!"

"Si tu continue de me presser, on partira jamais! Alors tais-toi deux minutes: j'ai presque fini!"

"D'accord, d'accord..."


Wil accrocha son fourreau contenant son épée à sa ceinture et rangea sa hache dans son propre fourreau. Il entreprit ensuite de mettre ses gants et, une fois que ce fut fait, il se dirigea vers son étalon et monta en selle.

"Prêt Trompy?"

"Je suis prêt Wil!"


L'étalon poussa un hennissement d'impatience et n'attendit même pas que son cavalier lui pique les flancs de ses éperons démesurés pour se lancer au galop à travers l'étroit couloir pavé de pierres en granit. Le couloir faisait trois mètres et demi de haut, mais guère plus de deux et demi de large. Des flammes s'allumèrent sur le passage du destrier noir et la flaque de sang verticale au bout du couloir se mit en mouvement à son approche, faisant onduler les racines à l'extérieur comme une multitude de serpents vivants. Trompe-la-Mort sauta dans la flaque écarlate et sentit le liquide de vie couler sur lui, sans s'accrocher à son pelage: une demi-seconde plus tard, il atterrit sur le sol maculé d'humus des bois de Monster Town, juste devant l'Arbre des Morts. Les racines de ce dernier se refermèrent sur la flaque sanglante, reprenant leur impassible immobilité habituelle. Navar l'étalon noir plia élégamment son encolure pour darder un œil pétillant sur son cavalier:

¤Oaaahh! Depuis le temps que je rêve d'explorer cette ville!¤

Wilfried esquissa un léger sourire tandis que son cheval se mit au galop vers la sortie de la forêt. Ils arrivèrent en un rien de temps, et la ville des monstres s'étala bientôt sous leurs yeux, en contrebas de la petite colline où ils se trouvaient. La colline surplombait la ville toute entière ainsi que le lycée, et c'est sur ce dernier que le Cavalier de Hesse posa un regard perdu. Cela n'échappa bien sûr pas à son ami quadrupède:

¤On ira la voir, ne t'en fait pas: dès que tu te sentiras prêt.¤

"Elle ne sait probablement même pas que je ne suis plus le pantin de Lady Archer... Si ça se trouve, elle ne sait même pas que j'existe toujours!"

¤Je suis certain qu'au fond d'elle, elle s'en doute: ne t'en fais pas, tu trouveras le courage d'aller la voir, tôt ou tard. Ne précipite rien, tu risque de t'y perdre.¤

"Tu as sans doute raison... Allons explorer la ville!"

L'étalon noir acquiesça et descendit la colline au petit trot, avant de s'arrêter devant le pont de pierre qui enjambait un petit canal, marquant ainsi l'entrée de la ville. Trompe-la-Mort se mit alors au pas et franchit le pont. Ils avancèrent tranquillement, faisant mine de ne pas remarquer les regards curieux des habitants et se concentrant plutôt sur l'architecture des bâtiments. Sans trop faire attention où ils allaient, prenant des rues au hasard, ils finirent par arriver devant une imposante grille de fer: l'entrée du lycée...

"Navar, fais demi-tour!"

¤Mais... tu ne veux pas entrer pour voir?¤

"C'est un lycée, pas un moulin! On n'y entre pas pour un oui ou pour un non!"

¤Mais... c'est l'occasion de te trouver un nouveau travail!¤

"C'est ça! Couper la tête des cancres? Arrête ton char et fais demi-tour!"

¤Pourquoi tu es aussi pessimiste? Les habitants de cette ville sont aussi anormaux que toi! De quoi t'as peur?¤

"Maria... je... je ne suis pas prêt à la rencontrer. Pas encore."

¤Mais inutile d'aller jusqu'à son bureau! Commence déjà par discuter avec un membre du personnel, voir un élève!¤

"Et... et si jamais..."

¤Wil, si tu fais une crise, je t'en sortirais: tu sais que même fou furieux, tu ne me ferais jamais de mal, alors détend-toi et vas-y!¤

Le mercenaire de Hesse posa un regard plein d'appréhension sur la grille ouverte du lycée et poussa un soupir nerveux. Finalement il descendit de selle et, attrapant sa monture par la bride, il entra. Aussi fier qu'il fut, Wil marchait les yeux rivés au sol, nerveux et plein d'appréhension. Trompe-la-Mort le lui fit d'ailleurs remarquer dans ses pensées:

¤Wil... tu casse le mythe, là! On dirait la petite Katrina Van Tassel qui va à l'abattoir!¤

Vexé de cette comparaison, le Cavalier Allemand releva la tête et regarda droit devant lui, non sans avoir lancé un regard agacé à sa monture.

"Tu es censé m'aider en cas de crise, pas la déclencher toi-même! Arrête ces comparaisons!"

¤Si je ne l'avais pas faite, tu ne m'aurais même pas écouté!¤

Wilfried poussa un nouveau soupir, mais agacé cette fois-ci: le pire, c'était que ce bête canasson avait raison!

¤Hé! J'entends ce que tu pense, je te rappelle!¤

Nouveau soupir agacé. Trop accaparé par leur dispute mentale, les deux compères ne se rendirent pas compte que quelqu'un s'approchait d'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Mer 6 Mar - 22:20


Presence
▬ Wilfried Von Hesse

Alice's Theme - Danny Elfman ♫

Une journée recommence, banale. Lasse de perdre son temps, il attendait une visite. Quelle visite ? Celle de la fin de la vie. La mort, la faucheuse et tous les noms qu'elle pourrait avoir traîné avec elle, dans toutes les langues et légendes. Cela fait des milliers d'années qu'il traîne sa carcasse vide ici, ne sachant comment invité la mort en son seuil, les doux bras gelés semblant se tendre vers lui a chaque occasion. Il passe sa tête par la fenêtre, les bras par dessus qui pendent sans efforts dans le grand vide sous lui, mais il n'a pas le cran de se jeté en bas de la fosse, où l'attend peut-être une mort certaine, où qu'une ouverte sur le crâne. Dur destin hein ? Un soupir met sortit de la gorge de la tombe, qui je vous rappelle était muet par choix, enfin ça personne ne le savait. Son grand manoir résonnait lugubrement, sous le continuant bruit hypnotisant de l'horloge centrale, dans le hall. Elle sonna au petit matin, comme tous les matins. Deux choix lui était alors proposé : se levé, pour partir vers le lycée, où simplement resté là, dans ce lit étrangement doux a l'oeil, d'un velours rouge mêlé a quelques nuances de noir et blanc. La soie rouge, en dessous de cette couverture de velours glissa sur ses jambes nues qui glissèrent hors du lit, posant ses pieds sur le plancher sombre de la chambre. Une fois les couches de tissu repoussé la tête du blond se dévoila aux rares quelques rayons de soleil qui passait a travers les rideaux noirs, s'extirpant du lit jusqu'à une commode, surmonté d'un miroir.
Là commença un petit réveil en se massant les yeux, peignant les noeuds de sa chevelure, pour ne pas les emmêlés davantage dans la douche qui va suivre dans quelques instants. Le rituel de tout les matins, il massa un peu ses joues pour paraître moins pâle qu'il ne l'ai déjà, heurtant sa brosse couleur argent a ses cornes démoniaques noires, poussant arrondi en faisant un demi cercle, les pointes revenant au devant de sa tête. Heureusement, elles restaient dans un camouflage, ne prenant que leur taille normale en utilisation d'un de ses dons. Sa queue, ressemblant a un serpent fin au signe de pique au bout elle était pour une fois calme, encore endormi et se balançant dans le vide derrière lui, dans le prolongement de la colonne. Bref, après ça il alla refaire le chemin de toutes la matinée jusqu'à sa douche, l'eau tiède qui le réveilla en se lavant.

Une fois sec et habillé, il alla se peigné de nouveau avant de descendre boire un jus de fruits rouges, et après avoir préparé quelques affaires en route vers le lycée Monster High. Sa longue veste noire toujours sur lui, il avançait dans la rue sans s'arrêté aux regards étranges des passants, sans s'arrêté le regard sur eux. Son visage plongé dans l'ombre d'une capuche sombre, cachant ses mèches soyeuses blondes comme les blés qui entourait son visage encore assez pâle, qu'il s'amusait parfois a pincé pour lui redonné des "couleurs" et paraître plus "humain". C'est dur d'être sang-triple, parfois. Pour certains c'est la belle vie, ils sont puissant, et autres. Lui, est lui. Un peu paumé entre ses pensées et le monde actuel. Tout ce qu'il cherche, c'est du calme pour étudier sérieusement. Pas qu'il ne maîtrisait pas ses pouvoirs, non c'est plutôt le contrôle de soi qui l'intéressait. Cette aura qui l'entourait allé lui causé d'innombrables ennuis si il continuait comme ça, alors qu'il ne voulait nefaire de mal a personne -d'où pourquoi il ne se défendait jamais- en autre, une vie compliqué hein ? Passons.

En arrivant dans le lycée, il ne fit pas attention a un nouvel arrivant, trop plongé sur le fait d'aller disparaître dans l'ombre. Détournant un cheval ma foi magnifique en lançant un rapide coup d'oeil de son regard vide, couleur ciel, et un homme vêtu étrangement avec une forte odeur reconnaissable parmi d'autres créatures, d'origine démone. Il semblait plus âgé qu'eux, peut-être un nouvel enseignant ? Son attention se détourna rapidement du démon et l'équidé au moment où il disparaissait dans l'ombre d'un chemin passant sur le côté du bâtiment. Il n'aimait plus maintenant passé par les couloirs, depuis qu'il avait abîmé un mur en se faisant bousculé simplement dedans. Eh oui, la force est a contrôlé aussi, même s'il peut attrapé un verre sans le brisé, heureusement.
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 7 Mar - 13:48

Les deux compères virent un jeune homme les contourner, et furent tous les deux saisis d'une espèce de malaise, reconnaissable entre mille: celui qu'ils ressentaient à chaque fois qu'ils croisaient un membre de leur race. Le jeune homme était aussi un démon. Mais quelque chose dans l'esprit de Wil lui disait que ce démon-là était plus vieux que lui. Et généralement, les plus puissants démons avaient presque toujours des apparences innocentes, comme celle d'un enfant, par exemple...

Alors que le jeune homme passait près d'eux, Wilfried sentit la colère enfler en son cœur. Visiblement, sa monture aussi ressentait la même chose, car ils se lancèrent un regard... venimeux. Venimeusement complice... Wil monta en selle et quelque chose en lui se mit à lui hurler de tuer la première personne qu'il rencontrerait. Obéissant à son instinct, il dégaina son épée de la main droite, les rênes de Trompe-la-Mort dans la main gauche, et l'étalon noir se cabra soudainement en poussant un hennissement terrifiant: ils étaient comme revenus en arrière, pendant leur époque 'mercenaire'.

Le jeune homme qui les avaient contournés était un peu plus loin, près de l'entrée des couloirs de l'établissement. Navar se lança au galop dans sa direction, yeux rougeoyants et naseaux fumants, tandis que son Maître levait son épée en s'approchant de leur cible. Et plus ils approchaient, plus leur colère devenait sauvage. L'instinct du cheval noir lui hurla 'DANGER!', alors qu'ils étaient tout près du jeune homme, et à vrai dire, son instinct hurlait déjà depuis un moment. Ce fut cet instinct qui alluma cet éclair de lucidité et la monture démoniaque se rendit compte de ce qu'ils s'apprêtaient tous deux à faire...

Trompe-la-Mort freina des quatre fers mais ce ne fut pas suffisant, et il dû sauter par-dessus l'adolescent-démon pour éviter de lui rentrer dedans. Wilfried, toujours sous le coup de la fureur inexpliquée qui lui brouillait l'esprit, fit faire demi-tour à sa monture en tirant prestement sur ses rênes, et lui flanqua un coup d'éperons dans les flancs pour qu'il se remette au galop. Mais le frison ne bougea pas: face à l'adolescent-démon, il sentit à nouveau la colère monter en lui et finit par comprendre que c'était sa présence qui les rendaient fous de colère...

Le cheval recula donc, de plus en plus, mais il sentait que son cavalier ne se calmait pas. Il dû alors se résigner à le faire sortir de sa folie meurtrière, comme à chaque fois que cela se produisait. Trompe-la-Mort se jeta violemment contre le mur du lycée, flanc contre les pierres du bâtiment. La jambe droite de Wilfried fut pendant un instant écrasée contre le mur, et la douleur qui en résultat lui fit l'effet d'une douche froide. Mais ce n'était visiblement pas assez, puisqu'il s'énerva à nouveau, mais contre sa monture cette fois-ci. Navar recommença alors, frappant la jambe de son cavalier contre le mur: il dû s'y reprendre à trois fois avant que Wil ne laisse tomber son épée, étourdi par le nuage de haine qui se dissipait enfin dans son esprit. Il dû se tenir des deux mains à la selle pour ne pas tomber, et jugea plus prudent de descendre de cheval, ce qu'il fit en chancelant. Il se retint au mur et aurait sans doute glisser au sol, si Trompe-la-Mort n'avait pas posé son museau au même moment contre sa joue gauche.

Wil caressa le museau de son cheval et regarda autour de lui en clignant des yeux à plusieurs reprises, comme s'il venait de se réveiller d'un horrible cauchemar. Il avait la respiration courte, comme s'il avait couru sur un kilomètre à pleine vitesse. Mais qu'es-ce qui lui était donc arrivé? Il ne se souvenait que d'avoir entendu Navar protester dans ses pensées quand il l'avait traité mentalement de 'bête canasson', mais après ça et jusqu'à maintenant, c'était le trou noir! Oh non...


"Trompy... es-ce que... es-ce que j'ai encore fait une...?"

L'étalon acquiesça en baissant son encolure vers le sol et ramassa de ses dents l'épée de son Maître. Il redressa la tête et lui tendit son arme fétiche.

¤Ce n'était pas ta faute, rassure-toi. Tu n'as rien fait de mal pendant ta crise.¤

"Mais comment?..." demanda le Cavalier de Hesse en rangeant fébrilement son épée dans son fourreau.

¤Il semblerait que la simple présence de ce démon l'ai déclenchée...¤

Wil et Navar tournèrent en même temps le regard vers l'adolescent, perplexes: mais quel âge avait-il donc pour faire un tel effet aux êtres vivants qui l'entouraient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 7 Mar - 15:53


Danger
▬ Wilfried Von Hesse

Time - Hans Zimmer ♫

Comme il l'attendait, sa douce amertume hypnotisa les coeurs des deux individus, nouveaux venus dans la tourmente que dégageait l'incube. La colère se dégagea tel un ouragan au moment où il entendit la voix hurlante de l'étalon cabrait, et son cavalier sinistre dans le bruit de métal qui accompagne l'épée sortant de son fourreau. Le son des sabots frappant sauvagement le sol pavé de l'entrée du lycée résonna dans la tête du démon, dont son regard se posa sans plus de peur ou d'attention sur la silhouette semblable au cavalier sans tête, la lame tranchante allant surement rencontré d'un moment a l'autre sa peau pâle, qui n'en était pas moins quand ses yeux croisèrent le regard flamboyant de rage de l'équidé.
Un éclair sembla passé rapidement, déjà quelques personnes s'approchant doucement des portes pour voir ce qui faisait ce bruit de crissement, le cheval s'arrêtant comme il pouvait en appuyant sur ses quatre membres puissants. L'adolescent ne bougea pas plus en le voyant près a le percuté, finalement s'arrangeant dans un bond au dessus de lui. Sans mentir, cela l'étonna légèrement : lui qui croyait que personne, en particulier un démon n'arrivait a se défaire a temps de l'emprise de cette colère. Le cavalier semblait plus atteint, assez pour "maltraité" sa monture d'un coup d'éperon en tirant sur ses rênes. L'animal cependant, semblait avoir compris que ce n'était simplement que la présence de l'incube qui les rendaient ainsi aveugle devant cette rage construite de toute pièce. Le regard vide de celui ci se tourna vers l'équidé et son cavalier qui ne cessait de s'agité, Oni lui même reculant d'un pas en arrière, au contraire du sens de l'équidé qui commença a se frappé contre les murs du lycée, complètement fou pour les élèves qui reculaient a l'intérieur. L'adolescent tendit une main vers l'animal légèrement, mais par la douleur de les jambes battues l'homme semblait peu à peu retrouvé ses esprits, en fin de compte. La douleur, un remède ? Cela semblait logique, enfin pour lui alors qu'il recula a nouveau d'un pas.

Le démon remit pied a terre, après s'être calmé. Il sentait que déjà il était beaucoup plus jeune que lui, et pourtant de physique plus âgé. Sa race n'était pas de naissance, du moins il en était pratiquement sûr. Le cheval non plus ne semblait pas venir d'ici, mais ne présentait pas de signe particulier pourtant, bien qu'il était une monture assez étrange. Le regard bleu vide de la "poupée" ne cessait de fixé les deux êtres, ceux ci semblant pratiquement échangé. C'était au moins possible ? Dans cette ville, surement. L'équidé ramassa l'épée qui avait failli lui tranché la peau, qu'il rangea maladroitement. Un frisson traversa l'échine de l'adolescent en voyant les deux regards perplexes se tournaient vers lui, restant impassible sous sa capuche noire. Il avait vu le monde grandir après tout, pendant toute ses années. Pourquoi serait-il étonné de quelque chose qui arrive dès qu'il croise un monstre dans un couloir ?
Plusieurs personnes qui s'était approché sortir d'ailleurs dehors, posant ses yeux sur les nouveaux venus en se demandant s'ils allaient bien, avec la scène qui venait de se déroulé juste devant les portes d'entrées. Oni croisa alors, quelques secondes après plusieurs regards insistants, décidant qu'il était temps de partir non ?

Ses yeux se fermèrent quand il tourna la tête sur le côté, dans le mouvement d'avancé sur un côté pour quitté rapidement le démon et sa monture. Ses pas se firent un peu plus lourd, tendant les muscles de ses jambes qui puisèrent dans sa force naturelle démoniaque. Accélérant l'allure, il fit un bond -qui ne demanda pratiquement aucun effort- au dessus d'un grillage, retombant plus bas derrière : il n'y aurait pas de lycée aujourd'hui, tant pis. S'enfonçant dans l'ombre d'une allée d'arbres, il ne fit pas plus de bruits que quand il était venu, son regard défilant devant lui le paysage.


Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 7 Mar - 18:01

Wilfried et Navar fixaient tous les deux l'adolescent d'un air complètement perplexe, se demandant comment sa simple présence les avaient fait plonger tous les deux en même temps dans une crise de folie meurtrière. Les crises de folie étaient un fait chez Wil, qui ne s'en étonnait même plus à force. Mais jamais, ô grand jamais, cela n'était arrivé à l'étalon noir! Trompe-la-Mort s'approcha du grillage derrière lequel l'élève marchait tranquillement après avoir sauté par-dessus comme s'il n'avait pas été plus haut qu'une marche d'escalier. Wil réagit au quart de tour et attrapa les rênes de sa monture:

"Héééé! Où es-ce que tu va?"

¤Je veux savoir pourquoi MOI j'ai eut une crise et j'en aurais le cœur net!¤

"Non! Ne... heu... je viens avec toi!"

¤Es-ce que tu es franchement certain que c'est une bonne idée?¤

"Heuuu..."

Le Cavalier remarqua que des élèves se regroupaient près d'eux, cherchant sans doute à savoir ce qui venait de se passer.

"Non, mais je déteste quand on se sépare, alors je viens quand même avec toi!"

¤Comme tu voudras, tête de bourrique! Allez, monte...¤

Le Cavalier de Hesse se remit en selle avec le naturel d'un geste mille fois répété, comme quelqu'un qui enfilerait ses chaussures avant de partir travailler. Il se dirigea vers la grille d'entrée de la cour, et les élèves curieux s'écartèrent sur son passage, sans cesser de le dévisager. Arrivé devant le portail, le frison s'arrêta.

¤Dis-voir Wil: elle fait quelle hauteur, cette clôture, d'après toi?¤

"Mmmh... Je dirais deux mètres, à cinq centimètres près. Pourquoi?"

¤Parce que si on doit faire le tour, l'ado démoniaque sera déjà loin!¤

"Tu es complètement malade..."

¤Et c'est justement parce qu'on se ressemble dans ce domaine qu'on est inséparable!¤

Un sourire complice étira les lèvres du Cavalier et il tira sur les rênes de Navar pour lui faire faire demi-tour d'un simple pivot de l'arrière-train. Dans le même mouvement, l'étalon noir se mit au galop: et tout comme avant avec l'adolescent, il bondit élégamment par-dessus la clôture et aterrit avec fracas sur l'herbe de l'autre côté. Il passa au trot le temps d'arriver à la hauteur de l'élève inexpressif, puis le contourna et se planta devant lui.

¤Es-ce que ça va Wil?¤

¤Oui, l'effet est presque inexistant maintenant: c'est vraiment bizarre!¤ répondit l'autre en pensant simplement sa réponse.

Wilfried s'adressa ensuite à l'élève:


"Mais quel âge as-tu, Alte Dämon?"

Il avait volontairement utilisé le titre 'Alte Dämon' (en français 'vieux démon') pour s'adresser au jeune homme: en effet, dans toutes les langues, 'vieux démon' était un titre honorifique, empreint de respect, qui était utilisé quand un démon s'adressait à un supérieur. Les démons considérés comme 'supérieurs', l'étaient en raison de leur âge, soit un minimum de trois-mille ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 7 Mar - 20:37



Des vibrations se propagèrent dans le sol jusqu'à lui, marquant le saut du cheval identique a celui du démon : au dessus de la barrière ! Sur ses pas donc ... Pourquoi le suit-il ? Il sait bien qu'ils sont très très lointains cousins par espèce, ou est-ce a cause de la crise tout a l'heure ? Certainement. Le frison aperçu vint se planté devant lui, ses jambes s'arrêtant automatiquement en levant la tête vers la tête de l'équidé, interloqué sans paraître -comme d'habitude- en entendant l'homme lui parlait, mais pas n'importe comment. A travers sa vie, il a voyagé dans beaucoup de pays en apprenant beaucoup de mots de la langue, ou autre a ceux qui voulait bien lui apprendre. "Vieux démon" voulait-il donc dire ? Ses yeux bleus clignèrent dans l'ombre qui cachait son visage, se demandant un instant si quand il verra qu'il ne répondra pas il optera pour l'option "ne veut pas" ou "ne peut pas". Après tout, beaucoup de gens croit que c'est parce qu'il en veut pas, heureusement quelques personnes étant là pour rappelé qu'il ne peut pas, muet... Hors lui était nouveau, et il se doutait bien qu'il ne savait pas.

Lentement, l'adolescent leva sa main vers sa capuche, qu'il prit entre son pouce et ses autres doigts pour la faire glissé en arrière. Elle retomba légèrement sur ses épaules, dans son dos alors que ses mèches blondes se remirent en place dans un léger mouvement de tête a peine perceptible, encadrant son tendre visage pâle, toisant de son regard bleu glacé le jeune démon cavalier qu'il avait devant lui. Ses fines lèvres, au couleur de roses pâles ne bougèrent pas plus dans une mine impassible, le vent passant ans son dos pour agité doucement sa chevelure, comme la crinière du frison ou la chevelure de l'homme auquel il ne répondait toujours pas, muet depuis maintenant des années et des années. Son corps lui restait sur place, ses mains le long du corps.

En faite, ce qui l'intriguait chez cette personne était son allure, mais aussi cette manière de lui voué du respect alors que vraisemblablement, de physique il est plus âgé que lui. Enfin, ce n'est pas l'âge qui fait la personne non ? Ce sont ses actes, et lui c'était approché même après avoir vu l'ampleur des dégâts sur lui et sa monture ! Un suicidaire ? Non, peut-être juste sa curiosité qui le poussait a venir jusqu'à le suivre même. Il espérait simplement qu'il ne se laisse pas de nouveau envahir par la colère comme précédant. Voir souffrir quelqu'un comme ça, a cause de lui ne lui était pas agréable, mais parfois bien neutre malgré "l'innocence" du sujet.


Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Ven 8 Mar - 12:12

L'élève s'arrêta de marcher lorsque l'étalon noir vint se planter face à lui. Il y eut un moment de vide, avant que l'adolescent n'abaisse sa capuche, dévoilant ses traits: bah voyons! Un jeune ado, blond aux yeux bleus: Wil retint sa respiration pendant un instant pour camoufler le nuage d'appréhension qui venait de s'emparer de lui. Cette apparence, c'était la plus typique des démons supérieurs: Wilfried se souvenait qu'un jour, lorsqu'il était encore sous l'esclavage de Lady Archer, il était descendu dans les Enfers et avait croisé un gamin blond avec des yeux bleus somptueux. Le môme ne devait pas avoir plus de huit ou dix ans, et ce même gamin lui avait jeté un simple coup d’œil avec un rictus guère enfantin sur les lèvres et un air satisfait avant de passer son chemin. Ce n'était que lorsqu'il était revenu auprès de son cheval que ce dernier lui avait révélé l'identité du gamin: Lucifer en personne... Alors il était compréhensible que depuis cette rencontre, Wilfried avait retenu la leçon: plus ils avaient l'air inoffensifs, et plus ils étaient puissants et dangereux. Alors en cet instant, face à face avec cet ado ressemblant à ce souvenir lointain à peine plus vieux, il était normal que Wil se sente quelque peu mal à l'aise!

D'ailleurs, l'élève n'avait toujours pas répondu à sa question. Le cavalier s'apprêta à reposer sa question lorsque son fidèle compagnon l'interrompit dans son esprit:


¤Wil, s'il n'a pas répondu c'est peut-être qu'il ne peut pas... Il est sans doute muet!¤

Un ricanement franchit les lèvres de notre ex-Cavalier sans tête qui répondit à haute voix:

"Un démon est l'essence même de la colère ou de la luxure et tous sans exception ont un ego démesuré: l'orgueil est un défaut récurent et ne pas pouvoir se vanter de ses exploits est une torture pire que la mort! J'en ai vu des démons muets de naissance qui ont provoqué volontairement la colère d'archanges puissants juste pour pouvoir mourir, parce qu'ils étaient incapables d'étaler leur orgueil au milieu de leurs semblables! Alors crois-moi Navar, si celui-là est aussi puissant, c'est parce qu'il a au moins trois-mille ans: et s'il ne s'est pas encore donné la mort, c'est parce qu'il refuse de parler et non parce qu'il en est incapable!"

Wil descendit de sa selle et vint se planter en face de l'adolescent, le fixant droit dans les yeux:

"N'ai-je pas raison, Alte Dämon?"

¤Wil, s'il est aussi vieux et puissant que tu le pense, je ne suis pas certain que la bonne idée du jour soit de l'énerver...¤

"Écoute Trompy: moi, j'ai des crises de folie depuis que cette catin de Lady Archer m'a fait tuer par les américains et m'a volé ma tête pour faire de moi son pantin. Mais toi, ça ne t'es jamais arrivé! Alors si tu as eu cette crise tout à l'heure, c'est parce que son aura est celle d'un vieux démon. Moi je ne suis démon que depuis 234 ans: lui, il l'est de naissance, j'en mettrais ma... main à... brûler!"

¤Wil...¤

"QUOI?" s'énerva soudainement le mercenaire.

¤Tu recommences à t'énerver sans raison...¤

Le cavalier se rendit compte que son ton montait de plus en plus depuis avant, et quand il s'en aperçut, il recula de deux pas et posa son front contre l'encolure de sa monture. Il respira plusieurs fois calmement, pour reprendre ses esprits avant qu'une nouvelle crise due à l'aura millénaire de l'élève ne s'empare de lui. Lorsqu'il fut calmé, il se tourna à nouveau vers l'adolescent en le fixant droit dans les yeux, regard bleu turquoise contre regard bleu électrique, attendant toujours une réponse à sa question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Ven 8 Mar - 17:30


Fear
▬ Wilfried Von Hesse

Mylène Farmer - Lonely Lisa ♫

Il riait, rire de quoi ? Le grand discours que prononça le jeune démon ne toucha en aucun cas l'autre. Il n'était pas l'un des "leurs" dans son caractère, il aurait mieux fait de naître ange, il aurait eu la vie plus facile. Sans l'être de visuel, c'est quelque part vrai qu'il n'était pas non plus innocent en ayant besoin de se nourrir de sang pour assouvir son besoin démoniaque et vampirique, sa force et sa vivacité d'esprit faisait de lui quelqu'un qui pourrait être vil de pouvoir sur les autres créatures, mais il n'en était aucun. Ce discours ne lui en était aucun cas adressé, mais le cavalier noir insista de trop pour que le jeune adolescent ne sente a nouveau un danger quand il vint se planté devant lui, le fixant un moment en lui demandant raison. Il avait raison, mais pas dans son cas si c'était bien a lui qui s'adressé. Une légère peur monta dans son coeur, il avait peur d'être frappé de nouveau. Insensible a la douleur, il n'en était pas moins a la sensation de colère d'autres personnes voir même il était très sensible aux humeurs. Il pouvait éprouvé des choses mais les cachés du mieux qu'il pouvait pour ne pas être manipulé de nouveau, même s'il se défendit de reculé d'un pas qui aurait été un signe de ... faiblesse ?

Le lien mental avec sa monture se révéla quand il recommença a parlé. "Trompy' il s'adressait donc mentalement avec lui, vu qu'il ne l'entendait pas. Alors le cheval n'avait jamais été comme ça avant ? Effectivement, c'est donc la curiosité des deux qui les avait mené a le suivre. Seulement ... n'avaient-ils donc pas compris que c'était dangereux !? Il commençait déjà a s'énervé de trop, contre lui et sa monture en même temps on aurait dit. Les poumons de l'ancien retenu se serra : va-t-il se faire "punir" encore par sa faute, par la faute de sa présence simple ? De son existence même. Heureusement l'équidé était beaucoup plus calme, et faisait un effet détendu sur le jeune démon a ce qu'en vu Oni. Celui ci sembla attendre toujours une réponse, qui ne vient toujours pas. Il ne parlera pas, sa voix s'est volatilisé dans son enfance. Derrière ses lentilles de couleur bleu ciel, ses yeux de même couleur pâlir face au sentiment de la peur qui s'était réveillé a cause d'une vieille plaie, devenant bleu pâle même si cela ne se voyait en aucun cas grâce a ce stratège de lentilles. Un éclair passa dans son regard, transmettant un message. "Laissez moi" c'était le seul moyen de faire passé un message direct, sans utilisé sa voix. Même si l'air du garçon restait impassible, on voyait bien que ses frêles mains tremblaient légèrement mais caché dans leurs gants sombres, l'incube reculant pour se détourné d'eux dans le but de partir de nouveau.

Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Sam 9 Mar - 14:45

[HS: Désolée, c'est un peu court...]


La seule réaction de l'élève fut de leur lancer un regard assez explicite, qui fut aussi parlant que s'il avait clairement répondu 'laissez-moi tranquille!'. Ce qui était étonnant, c'est que son visage restait totalement impassible, comme Wil lorsqu'il souffrait ou qu'il était triste: ce n'est que parce que Trompe-la-Mort connaissait son Maître comme sa propre crinière qu'il savait déchiffrer son impassibilité. Et le frison détecta un sentiment chez le jeune homme, même s'il n'aurait pas su dire s'il s'agissait d'irritation ou de peur. En tout cas, ce n'était pas une émotion positive!

Wilfried avait déjà posé sa question deux ou trois fois, mais l'élève ne répondit pas plus qu'avant, ce qui fâcha de nouveau le mercenaire de Hesse: il fit un pas vers l'adolescent, mais sa monture vint s'interposer entre eux, le fixant d'un air agacé.


¤Laisse-le tranquille, Wil!¤

"Non! Je veux une réponse à ma question!"

¤Il a trois-mille ans révolu: ça devrait te suffire!¤

"Non, ça ne me suffit pas!"

Le cavalier tenta de contourner son cheval, mais celui-ci revint se mettre entre l'élève et lui.

"Pousse-toi de mon chemin!"

¤Non Wil! Maintenant ça suffit: monte sur cette selle et arrête ton cirque!¤

Wilfried grommela des jurons en allemand et finit tout de même par se remettre en selle, sans cesser de râler.

"Tu es pire que mon père!"

¤Merci du compliment!¤

"Ce n'en était pas un."

¤Je sais.¤

L'étalon noir s'avança vers la clôture au-dessus de laquelle il avait sauté quelques instants plus tôt et s'arrêta à côté de l'élève: il frotta son museau velouté contre sa joue, comme pour lui demander pardon pour l'attitude agressive de son cavalier. Alors, et seulement alors, il se dirigea lentement vers la clôture, marchant d'un pas tranquille, comme pour laisser à l'adolescent l'opportunité de le rejoindre et de faire route à ses côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Sam 9 Mar - 18:09


Touch
▬ Wilfried Von Hesse

Apocalyptica - Path ♫

L'équidé et son cavalier se disputait a propos d'une réponse quand l'alpha démon tourna son regard océan vers eux discrètement. L'homme était bien têtu, s'il refusait de parlé depuis des années, s'il l'avait deviné du moins il devrait se douté qu'il ne parlerait pas plus a lui qu'à une autre personne, même si c'était un démon. De plus, pour la santé mentale de sa monture et lui il fallait mieux qu'il reste loin, l'effet peut persisté a s'accrocher a tout moment et ne le lâché que quand il réussira a l'éloigné ou même qu'il se serra battu avec lui ! Ce qui en aucun cas arrivera. Personne ne l'a vu se battre, jamais il n'a porté un coup vers une personne de cette ville même si certains ne se sont pas gêné. Même en rassemblant toute sa volonté il ne pourrait même une gifle a l'un de ses nombreux agresseurs, qui ne sont qu'aveuglés par son aura, et donc hors contrôle, comme preuve le cavalier. Il l'aurait transpercé avec son épée qu'il n'aurait rien fait pour l'arrêter ou esquiver, mais heureusement il n'a rien commis grâce a l'aide de son compagnon, qui d'ailleurs l'étonne : comment un herbivore peut resté autant calme face a ça ? Il devrait tremblé de peur, mais non. Peut-être est-ce du fait qu'il est habitué a la présence d'être comme lui.. Oui, certainement et n'oublions pas qu'ils viennent d'ailleurs.

Sans que l'adolescent ne le voit arrivé, il sentit le museau doux du cheval se posait contre sa joue. A ce moment là, il aurait même pût sentir les battements de son coeur s'il s'était concentré sur l'équidé étrangement trop calme a une telle proximité de lui. Que faisait-il ? Pourquoi ? Il semblerait qu'il voulait peut-être "calmé" le démon ? Ah ! Quelle erreur, mais il n'en savait rien, de ce qui se produisait a ce moment là. Le flux sanguin de l'alpha accéléra aux battements de son coeur incontrôlable. Sa respiration se fit plus courte, même quand le cheval s'éloigna d'un pas tranquille. Il faut dire qu'il avait fait d'une solution un véritable challenge au niveau de son contrôle. Un vampire ne se nourrissant pas régulièrement pouvait être plus dangereux qu'à l'accoutume, et c'est ce qui se passait maintenant. Il ne se nourrissait pas assez du liquide sanguin, n'ayant bu a ce jour, il y a quelques semaines -il est encore assez jeune mentalement pour ne pas toujours avoir le contrôle- que du sang d'animaux heureusement.. ou pas. Le frison était un animal.
Une de ses mains pâles vint se posé sur ses lèvres, une goutte de sueur perlant de son front sous l'effet que le "vampire" remontait brusquement. Sa gorge s'asséchait au fur et a mesure que derrière ses lentilles bleues brillait une légère lumière rougeâtre, peignant les iris cachés du démon de rouge. Ses crocs s'allongeait de quelques millimètres, décidant de fermé ses paupières sur la vue du sol. Contre toute attente ses jambes refusaient de fuir, mais se plièrent prestement pour que l'étudiant se mit en position accroupi, replié sur lui même dans cette phase assez douloureuse mentalement, pour lutté contre ses instincts primaires d'un tier de sa lignée.

HRP:
 
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 10:28

Le frison marchait très tranquillement, sans laisser apparaître son véritable malaise: quand il avait touché la joue de l'élève avec son museau, une véritable tempête de rage et de terreur s'était déclenchée en lui. Ses pattes étaient partagées entre la tétanie totale et le besoin irrépressible de fuir le plus loin et le plus vite possible. Le reste de son être souhaitait autant s'éloigner au maximum de l'adolescent, que le piétiner jusqu'à ce que mort s'en suive! Mais une chose lui ordonnait de ne rien faire de tout ça, la même chose qui lui avait ouvert l'esprit quand l'élève les avait contournés, une chose que seuls les animaux possédaient: l'instinct. Ce même instinct qui lui ordonnait de fuir loin, en opposition directe avec son cœur de démon qui lui hurlait de massacrer l'élève sans une once d'hésitation. Ce même instinct-là lui disait que tout ça n'était rien d'autre que le fruit de l'aura du vieux démon, aura qu'il ne maîtrisait en rien...

Navar fut quand même obligé de s'arrêter de marcher un moment: ses pattes tremblaient comme un arbre mort sous le coup d'une rafale de vent. Il sentit que son cavalier commençait à se poser des questions, mais son attention fut détournée par autre chose: une respiration courte et saccadée, témoin d'une lutte acharnée entre la conscience et un autre sentiment fort, qu'il soit douleur, envie ou colère. Et elle provenait de l'élève... L'étalon noir mobilisa une bonne partie de sa discipline pour obliger ses pattes à se diriger vers l'adolescent qu'elles tenaient tant à fuir. La curiosité de Wil fut piquée au vif:


"Mais qu'es-ce que tu fais?"

¤Il a un problème...¤

"Et alors? Il nous en a causé un par sa simple proximité, et je n'ai pas la moindre envie de refaire une crise si je peux l'éviter!"

¤Wil, ce n'est pas parce que tu es un démon que tu est obligé d'être aussi égoïste! Si tu veux rentrer, fais-le à pied, parce que je ne veux pas laisser cet élève comme ça!¤

Un nouveau flot de jurons germaniques sortit d'entre les lèvres de Wilfried, avant qu'il ne réponde:

"Tu m'énerve!" sur un ton rogue.

L'équidé s'approcha de l'adolescent, et baissa son encolure jusqu'à ce que ses yeux aperçoivent le visage du jeune homme, et aussitôt, son cœur se serra: il connaissait cette expression, parce qu'il l'avait déjà vu sur quelqu'un d'autre... Lorsqu'il était encore un poulain, il avait été élevé et dressé par un homme étrange, qui ne ressemblait en rien aux humains. Et il l'avait vu un jour dans le même état que le garçon: son éleveur était un vampire, et cet état était la lutte entre la conscience et la Soif de sang... Bien entendu, il n'avait jamais raconté à Wil qui avait été son éleveur, et il préférait éviter d'aborder le sujet. Mais il fallait aider ce garçon, et il n'y avait qu'un seul endroit où cela pouvait se faire...

¤Il faut absolument qu'on l'emmène là où il y a du sang de disponible...¤

"Allons bon! Et pourquoi ça?"

¤Parce qu'il doit en boire une bonne quantité, et le plus vite possible!¤

"Allô! L'Enfer appelle Navar: redescend du Paradis, je te prie! C'est un démon!"

¤Mais ça ne l'empêche pas d'avoir des gênes vampiriques! Il faut qu'on l'emmène Wil!¤

"Mais où veut-tu qu'on trouve une telle quantité de sang qui ne provienne pas d'un être vivant? C'est impossible!"

¤Il y a un endroit Wil... réfléchit bien: on en est sortit ce matin...¤

Le mercenaire de Hesse eut alors une illumination: il savait de quel endroit sa monture voulait parler... L'Arbre des Morts! Lorsque les racines s'écartaient pour qu'ils entrent ou sortent, elles dévoilaient une flaque de sang verticale recouverte des têtes des victimes de Wil: le sang de tous ceux qu'il avait tué durant sa vie, qu'il s'agisse de ses victimes à Sleepy Hollow ou pendant les guerres auxquelles il a participé. Le sang de plusieurs centaines de personnes, du sang propre, chaud, et en quantité suffisante pour nourrir une centaine de vampires! Une idée brillante, certes, mais qui posait un problème que souleva le cavalier:

"Problème du jour: comment l'emmener là-bas sans le toucher?"

Si Wil le touchait, il risquait une nouvelle crise. S'il le laissait là, Navar deviendrait dingue en le traitant de 'tête de bourrique sans cœur'. Problème épineux...

¤Il faut que tu l'installe sur la selle et que tu le tienne contre toi, sinon il risque de tomber.¤

"T'as complètement pété les plombs mon pauvre ami! Et si je le tue?"

¤Tu dois, avant de le toucher, te convaincre qu'il s'agit d'Ichabod.¤

"Ichabod? Et pourquoi lui précisément?"

¤Parce que c'est lui qui a démasqué Lady Archer et qui t'as rendu ta tête: c'est grâce à lui que tu es à nouveau libre!¤

L'ex-cavalier sans tête se tut un moment: c'était complètement dément. Brillant et génial, mais complètement dément. Et le pire, c'est que ça pouvait marcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 13:10


Blood
▬ Wilfried Von Hesse

Valkyria - Loarwenn ♫

Quand le frison approcha de nouveau, il crut en perdre son "masque" ! Pourquoi !? S'il avait écouté son instinct, qu'il serait loin maintenant il aurait pût se calmé seul.. Mais il semblait décidé a ... "l'aidé" ? Certainement, c'était ça. Cela changeait de d'habitude, où il se débrouillait seul... Un sourire mental éclaira la vision brouillait des sensations se diffusant dans le corps du démon, comme un vieux souvenir doux qui soulage un peu sa conscience. Finalement, ses deux personnes ne sont pas comme il le croyait ... Peut-être plus ... enfin, il ne savait pas vraiment. L'alpha ravala son envie qui grandissait de plus en plus en voyant la proximité de l'encolure de l'animal, le sang de l'animal semblant l'appelé presque comme a chaque fois qu'il a cette envie improbable, ce ressenti pesant. Ils semblèrent discuté un moment de l'endroit où le sang était disponible, après du sujet "aide ou non". Il détestait simplement se retrouvé dans une telle situation devant quelqu'un, du pourquoi il se replia un peu plus en serrant ses mâchoires, raclant ses lèvres qui rougissent légèrement. N'oublions pas que le démon a des traits vampiriques, mais aussi mélangé d'Incube. Non seulement sa monture est en danger avec lui, mentalement mais risque aussi de complètement perdre contrôle ! Le "pourquoi" il ne voulait pas de l'aide, il ne voulait faire de mal a personne.

Respirant profondément, du moins essayant il calma son rythme cardiaque, après s'occupant d'occupé sa gorge sèche en perçant le dessus de sa langue avec une petite pression de ses crocs, sentant son sang coulé et calmé cette sensation désagréable, irritante. Même si ce n'est que mon propre liquide sanguin, je préférais ça que rien du tout, au risque de me percé la langue a sang. La fatigue se fit légèrement ressentir, clignant des yeux avant de fermé quelques instants ses paupières qui se rouvrir brusquement, conscient que bercé par la sensation du liquide chaud il n'en restait pas moins a cran, ses yeux rouges fixant le sol alors que ses muscles tremblent, ses crocs saillant et propre aux vampires sortit.
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 14:31

Le mercenaire de Hesse réfléchit un bon moment à toute allure: la simple présence de l'élève l'avait rendu fou furieux, alors qu'il n'avait jamais été à moins de trente centimètres de lui. Et là, il fallait qu'il le tienne tout contre lui! Plus il y réfléchissait, plus le démon vengeur doutait d'y arriver: depuis qu'il était devenu mercenaire, il avait tué plus de personnes qu'il ne pouvait en compter. Il était devenu un démon guerrier après le maléfice de Lady Archer, ce qui n'avait en rien amélioré sa soif de tuerie. Et là, il allait devoir y résister pendant... deux à cinq minutes, le temps pour Navar de galoper à toute allure jusqu'à leur maison: Wil doutait d'y arriver. Il y avait deux catégories de démons: les Écubes, qui désignait le groupe des Incubes (mâles) et des Succubes (femelles), les démons sexuels incarnant le vice de la Luxure. Et il y avait les Vratas, désignant le groupe des Corys (mâles) et des Cornas (femelles), les démons guerriers incarnant le vice de la Colère. Wil était un Cory, en raison de son passé de guerrier avant de devenir démon. Et la maîtrise de soi n'était pas, mais alors pas du tout son fort!

"Vu son caractère, il ne serait pas possible de lui donner plutôt du sang animal?"

¤Si, mais le sang animal ne rassasie pas aussi bien que celui des humains. Comme un humain qui ne mange que des fruits et légumes, il finit par dépérir, car la viande contient des substances qui ne se trouvent pas dans les végétaux. Et je te ferait remarquer que le seul animal dans les parages, c'est moi...¤ fit remarquer le cheval à son cavalier.

"Ouais, mais non, on oublie!" s'empressa de répondre ce dernier, horrifié à cette pensée.

Finalement, après un court temps de réflexion, Wilfried se décida.


"Bon, très bien, je vais essayer: mais je t'en supplie Trompy, dépêche-toi..."

¤C'est promis, Wil!¤

Le cavalier allemand piocha alors dans ses souvenirs, pour récupérer une image de l'inspecteur Ichabod Crane, l'homme qui l'avait délivré de l'esclavage de Lady Archer, et fit tout son possible pour transposer cette image de l'humain sur le vieux démon: cet adolescent était Ichabod, c'était le vrai Ichabod, c'était son libérateur, il le fallait, il le fallait, il le fallait... Lorsqu'il fut prêt et conditionné mentalement, Wilfried descendit de sa monture, s'approcha de l'adolescent et le prit par les épaules: avec douceur pour ne pas qu'il se sente agressé, mais avec fermeté pour lui faire comprendre qu'il voulait l'aider, et qu'il n'y renoncerait pas.

Le contacte avec le vieux démon fut un véritable supplice pour l'ex-Cavalier sans tête, qui sentit, dès le contact établi, une rage meurtrière voiler ses pensées: il devait faire quelque chose mais ne se souvenait plus quoi... Il baissa les yeux sur celui qu'il tenait par les épaules et se souvint: le tuer, il fallait le tuer! Une image furtive éclaira brièvement sa mémoire et examina le jeune homme plus attentivement: ces cheveux noirs trop bien coiffés, cet accoutrement de ville, cet air mal à l'aise, il le connaissait... Mais c'était Ichabod Crane! Cette mauviette d'humain qui était venu fourrer son nez à Sleepy Hollow! Ce brillant inspecteur qui l'avait libéré de l'esclavage de Lady Archer... Mais qu'es-ce que l'inspecteur Crane foutait ici? En tout cas, il n'avait pas l'air bien. Hé! Et s'il l'emmenait jusqu'à l'Arbre des Morts? Peut-être que Crane se souviendrait de lui! Ce serait drôle de voir la tête qu'il ferait en reconnaissant le démon qu'il avait libéré autrefois! Allez, chiche on essaie!

Le Cavalier souleva Ichabod par les épaules et l'installa sur sa selle, avant de monter prestement derrière lui. Il empoigna les rênes de Trompe-la-Mort d'une main et serra l'inspecteur contre lui de l'autre pour lui éviter de tomber: il avait beau être sans pitié, Crane l'avait libéré. Et il lui devait quelque chose! Mais alors, pourquoi avait-il tant envie de lui trancher la tête? Pourquoi était-il si en colère que ses doigts se crispaient tous seuls sur les rênes de sa monture et sur l'épaule d'Ichabod? Il avait vraiment très envie de le tuer... Mais non voyons: sans lui, il serait encore le pantin de cette garce de sorcière! Mais alors, où devait-il l'emmener? Ah oui! Dans la forêt: comme ça, quand il le tuerait, personne ne l'entendra crier... Non! C'était Ichabod, son libérateur! Mais où devait-il donc le ramener? Ah oui! Devant l'Arbre des Morts! Mais pourquoi, déjà? Wil ne s'en souvenait plus: tout ce qu'il voulait, c'était le tuer... NON! Pas lui. Pas son libérateur. Il avait beau être un démon, il n'était pas ingrat! Allons à l'Arbre des Morts: oui, c'est ça! L'Arbre des Morts...

Le frison, quand à lui, fut saisit d'une terreur viscérale lorsqu'il sentit les jambes de l'élève reposer contre son flanc: partir! Il fallait partir très vite, et très loin! Cette chose bipède était dangereuse! Il fallait partir! Ou alors... le désarçonner, et le piétiner ensuite! Détruire cette chose dangereuse! Mais... non, en fait il ne pouvait pas faire ça. Pourquoi? Parce que ce jeune homme, il le connaissait: ces cheveux noirs, ces traits familiers, ces grands yeux bleus... C'était Wilfried! Aussi jeune et humain que lorsqu'ils s'étaient rencontrés, quand Wil l'avait acheté à l'éleveur qui s'était occupé de lui pendant sa jeunesse. Mais alors, pourquoi y'avait-il un deuxième Wil sur son dos? C'était vraiment bizarre... Il fallait éclaircir tout ça: et pour cela, rien de mieux que d'aller à un endroit familier. L'Arbre des Morts! Oui, allons à l'Arbre des Morts!

L'étalon noir se mit en marche, mais très vite, une terreur inexpliquée s'empara de lui, et il passa très vite au galop: il fuyait un danger qui restait néanmoins près de lui, comme collé à sa conscience. Mais comment s'en débarrasser? Fuir! Il fallait fuir! Le frison galopa à une vitesse folle, beaucoup trop vite pour un cheval normal. Mais il n'était pas normal, n'es-ce pas? Ses sabots frappaient inlassablement le sol dans leur course folle, faisant trembler le sol comme une multitude de coups de tonnerre. Très vite, ils sortirent de la ville, montèrent la colline, s’enfoncèrent dans les bois, et, enfin, arrivèrent devant l'Arbre des Morts. Les racines noires se mirent en mouvement à leur approche, ondulant comme des serpents pour exposer le trou d'un mètre cinquante de diamètre qu'elles protégeaient, trou rempli des têtes des victimes que Wil avait faites à Sleepy Hollow: le juge Samuel Philips, le père Masbath, le père Van Tassel, et tous les autres... Puis les têtes s'écartèrent, disparaissant derrière les racines immobiles du reste de l'arbre, et l'entrée proprement dite fut exposée aux regards: une flaque de sang verticale, le sang des victimes de Wil. Du sang chaud, pur et abondant, du sang qui coulait dans l'arbre lui-même en guise de sève...

Wilfried descendit de selle, et se rappela ce qu'il devait faire: laisser Ichabod boire du sang de l'arbre. Mais c'était donc un humain! En fait, il devait le laisser boire, mais ne savait plus pourquoi. Bah qu'importe! Il attrapa l'inspecteur par les épaules et le porta jusque devant l'ouverture de sang: là, il le posa juste devant, afin qu'il n'ai qu'à tendre les mains pour recueillir le liquide de vie dans ses paumes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 16:14


Serenity
▬ Wilfried Von Hesse

Missing You - Kingdom Hearts OST ♫

Des mains prirent ses épaules, dans un semblant de souvenir brusque. C'était doux, mais en même temps autoritaire, comme il y a longtemps, très très longtemps. Ses muscles ne lui répondirent plus, que trop habitué de cette sensation qui lui demandait de se laisser faire sans protesté. Cette double conscience était toujours là bien sûr, l'une humaine l'autre vampire mais il ne pouvait rien faire d'autre que se replié légèrement sur lui-même, peut-être dans un geste de protection ? Il ne savait plus, "J'obéirais" aurait-il dit si la mémoire ne lui ferait pas défaut. Passons, le contact du jeune démon se fit plus aisé on aurait dit, même si le danger planait autour du cheval comme une ombre aux doigts griffus ne demandant qu'à l'engloutir, collante de façon gluante au pelage soyeux sombre de l'équidé. Il sentit qu'on l'installa sur la selle, le cavalier le serrant contre lui tout en prenant des les rênes. Chaque son tapait les tympans de l'Incube, attentif a n'importe quel geste dans cet état second qui s'avérait dangereux. D'ailleurs, où voulait-il l'emmené ? Il n'avait pas bien entendu les discussions, mais ça avait été un moment de silence avant qu'il ne lui vienne en aide, pourquoi ? Comment était-ce possible, sans le tué ? ce démon était soit alors fou, soit il avait un très bon contrôle de soi.

A peine eut-il le temps de comprendre que les deux allaient peut-être le conduire loin de Monster Town, que le cheval se mit a marché, puis pris de la terreur que lui inspirait le démon sur lui, il galopa aussi vite que le vent secouant la chevelure blonde de l'adolescent toujours dans le même état, s'empêchant de se jeté sur l'animal au galop pour assouvir son besoin. Le paysage défila devant les yeux a demi ouvert du vampire : Monster Town, une colline et ensuite une forêt. Pourquoi donc ici ? Il y avait surement des animaux, c'était peut-être ça qu'il cherchait... Mais visiblement non. Ses yeux se tournèrent vers un arbre visiblement ... anormal. Les racines bougèrent en découvrant des têtes d'humains, tendant les nerfs du vieux démon : c'était quoi ça !? Pourquoi il voyait ça, et comment était-ce possible ? A peine le cheval ralentissant, il sentit l'odeur du sang chaud réveillait ses pulsions qui le poussé a mordre des animaux pour ne pas sauté a la gorge de personnes. Une flaque de sang se découvrit quand les têtes disparurent derrière des racines, verticale glissant sur ... le tronc de l'arbre, comme des ... de la sève ?
Décidant de ne plus se posé de questions, le démon se laissa de nouveau porté sans protestation, se faisant posé devant l'abondance du liquide rougeâtre. Il pouvait ? Surement, s'il avait été laisser ici. Il découvrit ses crocs vampiriques en baissant ses mains de ses lèvres, restant un moment a fixé son reflet dans la surface. Il se dégoûtait quelque part a devoir faire ça, mais son espèce avait voulu être qu'il soit comme ça. Ses mains vinrent recueillir le sang dans ses paumes, en buvant quelques gouttes d'abord pour se familiarisé avec la propriété de celui ci, puis quelques gorgées soignant sa gorge blessé. Immédiatement, bien que cela puisse paraître bizarre l'enveloppe agressive, l'aura qui entourait le démon se dispersait comme sable au vent, disparaissant pour ne laissé qu'un légère trace démone naturelle a l'approche. Ses trois tiers, autant démon que incube et vampire s'endormirent pour quelques heures où il ne sera que "rompus" du repas accordé par ce jeune démon, qu'il voudrait remercié de son attention pour un être comme lui.

Enlevant ses mains de la source, il ferma ses paupières sur ses lentilles bleues, cachant toujours le regard rubis partiellement, bien qu'une légère lueur rougeâtre s'en échappe toujours. Il attendit que le goût du sang ne soit que arrière goût pour rouvrir les yeux et faire disparaître le sang de ses paumes d'une simple pensée, pour qu'il rejoigne la masse dont il a était extirpé. Son regard se tourna alors, toujours impassible malgré sa respiration longue et silencieuse, vers les deux êtres, se demandant encore pourquoi ils n'ont pas fuis, comme tellement de personnes.


Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 17:32


Spoiler:
 


L'élève eut un instant de d'immobilité lorsque Wil l'eut déposé devant l'entrée sanglante de l'arbre, temps de flottement silencieux durant lequel le cavalier et sa monture échangèrent un regard perplexe, se demandant ce qu'ils faisaient là et surtout, pourquoi ils étaient déjà revenus chez eux. Lorsque l'adolescent se fut abreuvé aux racines de l'arbre, son aura d'agressivité sembla... s'endormir, tout simplement! La peur de Navar et la fureur assassine de son Maître se dissipèrent en même temps, éclaircissant leurs esprits. Ils étaient plantés là, l'un à côté de l'autre, à deux mètres derrière le vieux démon toujours à genoux devant l'arbre, qui finissait de s'abreuver. Ils se regardèrent, interloqués, avant de se rendre compte de ce qui s'était passé...

¤Wil... on a réussit... TU as réussit!¤

"Je... j'avoue que je n'y croyais pas trop... Mais c'est bizarre, parce que j'ai vraiment cru voir Ichabod à sa place! C'est vraiment étrange..."

Il n'osa pas avouer qu'il ne se souvenait de rien avant que l'étalon noir ai commencé à galoper vers la forêt. Lorsque l'adolescent eut finit de boire, il se tourna vers eux deux, les fixant avec insistance: Navar et son maître échangèrent un regard avant de s'avancer ensemble pour s'arrêter devant l'élève. Wilfried s'accroupit face à lui, posant un genou à terre, et tendit le bras pour poser sa main gantée dans le sang ondoyant de l'arbre: quand il retira sa main, elle était immaculée, sans aucune trace de sang, comme si celui-ci n'avait fait que glisser sur ses doigts. Finalement, le cavalier allemand posa la main sur une racine et la caressa doucement: elle frémit légèrement et commença à se baisser, suivit des autres. Les têtes coupées reprirent leur place, cachant à nouveau la flaque de sang, et les racines se refermèrent, aussi silencieusement qu'une plume qui tombe. Wil regarda l'élève dans les yeux avant de prendre la parole:

"Mon nom est Wilfried, Wilfried Von Hesse. Mais la plupart des gens ne se souviennent de moi que de l'époque la plus sombre de ma vie, où j'étais... le Cavalier sans Tête de Sleepy Hollow. J'aimerais connaître ton nom, Alte Dämon: je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi, démon ou non..."

Oui, notre mercenaire avait enfin le courage de se présenter à quelqu'un: et il fallait dire que la nature démoniaque de l'élève aidait un peu... Derrière Wil, Trompe-la-Mort restait immobile, observant à tour de rôle son cavalier et l'adolescent: cela faisait tellement longtemps que l'ex-cavalier sans tête n'avait pas adressé la parole à quelqu'un d'autre que lui qu'il ne fallait surtout pas briser ce moment. C'était un premier pas vers une nouvelle vie, loin, très loin du désastre 'Lady Archer'...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Dim 10 Mar - 18:54


Voice
▬ Wilfried Von Hesse

Celtic Woman - The Voice ♫

C'est vraiment étrange. L'arbre semble réagir au jeune démon, se refermant de la même manière qu'il s'était ouvert. Sa composition n'était pas la même que celle des arbres alentour, et son origine venait de loin, très loin. De la même origine que le cavalier et son frison ? C'était fort possible, voir même c'était la réalité. Restant attentif aux gestes de celui ci, il se tourna toujours accroupi au sol, complètement vers celui qui était agenouillé devant lui, et qui se nommait Wilfried, Wilfried Von Hesse. Un cavalier sans tête. Quelques parts, il se disait bien que la vue du cavalier sur son étalon noir lui était familière depuis bien longtemps. Il voulait connaître son nom. Cette question n'étonna pas l'adolescent, qui continua un bon moment encore de fixé ses yeux dans les siens. Parler, il fallait qu'il parle. A cet homme, il le devait bien : malgré son aura dévastatrice, il l'avait suivit, même si ce n'est que par pur curiosité, ou s'il avait été forcé par sa monture. Malgré ses refus, il l'avait quand même l'aidé, et le plus important surement, il n'avait pas porté un seul coup sur lui alors que l'envie devait être ce qui était le plus intense dans ses pensées. Les poumons du blond se gonflèrent avant qu'un soupir muet ne sorte d'entre ses lèvres, relevant son regard qui s'était posé sur le sol, vers les yeux bleu électrique du cavalier.

- Oni

C'était peu, voir insuffisant pour certain mais déjà, le fait d'avoir prononcé ce mot lui était étrange et important. Depuis tellement longtemps, il n'avait pas parlé ! Pas un seul mot, si ce n'est qu'un message par ses yeux. Sa voix au son doux et enchanteur, tout en restant celle d'un jeune homme. Le son de sa voix même il l'avait oublié ! Combien d'années se sont écoulé donc pour ça ? Il ne savait pas, mais quelque part ça le rendait un peu plus vivant de voir qu'il peut parlé de nouveau, enfin, ne serait-ce que quelques mots a Wilfried pour l'instant. Pas bavard de nature déjà, il ferait un effort pour celui qui l'avait aidé dans une crise de ses gênes vampiriques, qui ne l'avait pas frappé ni "abandonné" a son triste mais réel sort. Il faut dire que peut importe l'âge qu'il a, il ne se contrôle pas sur certains points encore bien, et de resté "humain" ça il le doit surement a la chance.
Regardant immobile Wilfried, son regard turquoise se fit vitreux du reflet du liquide qu'on appelle "larmes", des petites gouttelettes se détachant pour venir roulé sur ses joues devenant humides en quelques instants, sous le flot de quelques larmes. C'est étrange, mais il lui arrivé beaucoup de pleuré comme ça, en fonction de ce qu'il fait ou ce qu'il vit. Là, ce sont surement des larmes qui aurait été accompagné d'un sourire si depuis longtemps, il avait oublié comment étiré ses lèvres joyeusement. Il devait certainement réapprendre a "vivre" comme un humain, ou quelque chose comme ça.

Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Lun 11 Mar - 16:33

[HS: Là, c'est vraiment carrément court, mais je suis épuisée. Je crois que c'est le mieux que je pouvais faire! X) ]


Il y eut un moment de silence avant que l'élève ne lève les yeux vers Wil, le fixant droit dans les yeux: et finalement, il lui répondit! Il se présenta sous le nom d'Oni. Trompe-la-Mort n'en crut pas ses oreilles en entendant l'adolescent parler: Wilfried avait donc eut raison de croire qu'il n'était pas muet... Le frison et son Maître ne surent que penser lorsque le jeune homme se mit à pleurer en silence, mais l'étalon noir ressentit une émotion poindre chez lui, et ne sut s'il s'agissait de soulagement ou de joie, mais c'était très proche de ce genre de sentiments. L'immense cheval (car il était vraiment très grand par rapport aux autres chevaux) s'avança vers l'élève et posa sa tête contre sa joue gauche: à présent qu'il était rassasié, il n'y avait plus de crainte à avoir! Du moins, pour le moment...

¤C'est drôle, mais quand tu m'as acheté à mon éleveur, tu étais aussi très renfermé, Wil, comme Oni!¤

Ne souhaitant pas perturber l'adolescent, le cavalier allemand préféra répondre mentalement à sa monture.

¤J'ai perdu ma jument Nacht, mon père est mort et je n'avais aucune nouvelle de mon frère jumeau: il est normal que j'ai été aussi asocial à cette époque!¤

¤Asocial? C'est un euphémisme! Dépressif serait le mot le plus adapté, je trouve!¤

¤Oh, toi, ça va hein!¤

A vrai dire, c'était peut-être parce qu'à cette époque, il n'avait pour ainsi dire plus rien à perdre qu'il était devenu mercenaire. Et s'il n'avait pas choisi cette voie? Et s'il s'était contenté de vivre avec Greta jusqu'à sa mort: aurait-il échappé à la souffrance d'être tué? Serait-il passé sans s'y prendre à travers le filet de la malédiction de devenir un démon? Aurait-il échappé à la servitude de Lady Archer? Sans doute. Mais il n'aurait alors pas été le même qu'aujourd'hui, en mal comme en bien. Certes, il était colérique, renfermé, asocial, agressif, borné et impulsif, sans compter que sa soif de tuerie n'avait jamais disparue, quelque soit le temps qui avait passé. Mais il était aussi très attaché à l'amitié de son frison, patient, et surtout, d'un courage exemplaire: et cela, peut-être ne l'aurait-il jamais été si rien ne lui était arrivé...

L'ex-cavalier sans tête se sortit de ses réflexions et jeta un regard à l'élève, avant de tendre le bras et de poser sa main sur l'épaule du garçon:


"J'ai comme l'impression que nous avons tous les deux quelques petites choses en commun, Oni... On dirait presque que nous étions fait pour nous rencontrer!"

Et c'était vraiment amusant de constater à quel point le Hasard pouvait faire bien les choses: on dirait presque que ce filou de Hasard s'en amusait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Lun 11 Mar - 20:45


Calm
▬ Wilfried Von Hesse

Song for Friends - Little Busters ♫

Ce fut la deuxième fois que l'équidé vint posé sa tête contre l'une de ses joues, dans un geste de réconfort surement vu qu'il pleurait. Pleurer n'était pas le bon mot, mais on pouvait tout de même dire ça : après tout, don't care ! Pour l'instant, il pensait plus a cet animal, surement premier depuis longtemps a venir comme ça proche de lui, avec ou sans cet aura dérangeante sans pour autant qu'il aimerait l'effacé totalement. Il la protège en quelques sortes, faisant fuir la plupart des personnes, et lui a permit de rencontré Wilfried après tout. Ce démon tout aussi étrange que lui, autant par son passé que son caractère. S'il a bien écouté et comprit, il ferait des crises de rage ? Phénomène pas vraiment rare dans quelques cas mais étrange visiblement, autant que l'arbre derrière lui ! D'où viennent d'où ses corps ? Peut-être était-ce relié a Wil', à son passé ? Certainement !

Une main se posa sur son épaule, alors que le démon fixa son regard ciel sur le jeune démon, après que ses larmes furent stoppé après quelques instants, "rassuré" de la présence des deux êtres proche de lui, c'est tellement rare qu'il ne gâchera pas ce moment. Autant que les paroles de l'homme le touchèrent, autant que son regard s'abaissa légèrement sur le côté, pensif a l'instant sans pour autant en exprimé de réel sentiment sur les traits de son visage. Être fait pour se rencontré ... Certainement, oui. Le "Hasard" fait bien les choses parfois, d'autres non.
Ses paupières clignèrent lentement au fur et a mesure que ses pensées passèrent dans sa tête avant de s'évaporé, comme pris lui aussi d'un léger sommeil qui n'était rien pour lui. Non, tout ce qu'il voulait c'était resté éveiller pour profité pendant ses longues heures de sa présence, aussi bien lui que sa monture. Encore le temps qu'ils soient a l'aise en sa présence, non ivre de rage ou totalement terrifié par le sentiment qu'il inspirait le plus souvent. Agressivité, dangerosité, solitaire et glacial. La nuit et le jour comparait a ici, hein ? La compagnie lui avait toujours plus, mais passons. Il avait tellement de questions a propos du cavalier, mais sa voix était résigné a rester au fond de ses cordes vocales. Enfin, c'était déjà bien qu'il puisse être là avec lui non ? Seulement, il ne pût s'empêché de tourner la tête vers l'arbre, puis vers Wilfried de nouveau, dans un geste interrogateur. Cet arbre l'intriguait vraiment.

HRP :
 
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Mar 12 Mar - 15:48

Mentalement, Trompe-la-Mort ne cessait de comparer Wil et Oni: ils étaient tous les deux inexpressifs la plupart du temps, du coup, impossible de savoir ce qu'ils pensaient et ce qu'ils pouvaient bien ressentir, à moins de très bien les connaître. Aucun d'eux deux n'était doué pour les relations sociales: en fait, on pouvait les qualifier tous deux de 'sociopathes'. Ils étaient tous les deux uniques, chacun à sa manière. De plus, Navar sentait que l'élève avait un passé trouble, comme celui de Wil. En revanche, le calme déroutant d'Oni n'avait rien à voir avec la fureur meurtrière des crises de folie de Wilfried! Oui, sans conteste, ils étaient faits pour se rencontrer! Et secrètement, l'étalon noir espérait que cette rencontre se finirait au moins en un semblant d'amitié: son cavalier en avait terriblement besoin, même s'il prétendait le contraire...

"Oui, ça, c'est une assez longue histoire... longue, et surtout frustrante!"

Le Cavalier de Hesse avait surprit le regard interrogateur et curieux de l'adolescent qui passait inlassablement de l'Arbre des Morts à lui: il échangea un regard avec sa monture, qui ne réagit pas. Sans doute cela voulait-il dire 'jette-toi à l'eau'! Enfin, façon de parler, bien sûr! Wilfried poussa un soupir résigné, autant pour se donner le courage de conter son histoire que pour se persuader que c'était une bonne idée. Finalement, il commença:

"Je suis né humain en 1736 en Prusse, dans la région de la Hesse: j'ignore d'ailleurs si le pays est toujours pareil que dans mon enfance... J'ai un frère jumeau, Matthias, mais je ne sais même pas s'il est toujours vivant... Mes parents faisaient partie de la noblesse: je n'ai jamais manqué de rien. Quand nous avons atteint l'âge adulte, mon frère a choisi de partir en Angleterre faire de hautes études: moi, je suis entré à l'école militaire. L'année de mes 25 ans, ma mère et morte: mon père a prit le bateau pour aller en Angleterre annoncer la nouvelle à mon frère, mais le bateau a coulé avant de toucher les côtes... Je suis devenu mercenaire en 1766, à l'âge de trente ans: j'ai connu une femme que j'ai aimée, et avec laquelle j'ai passé les trois plus belles années de ma vie. Mais le travail m'a appelé et j'ai dû la quitter... C'est à cette époque de ma vie, pour dérouter mes adversaires, que j'ai modifier mon apparence..."

Le frison ne pipait mot, laissant son Maître et ami raconter son histoire pour la première fois à quelqu'un: sans le savoir, Wil avançait petit à petit sur une nouvelle route, celle de sa nouvelle vie.

"Les ennuis ont commencés l'année de mes 43 ans: une grande dame de Prusse m'avait engagé et m'as envoyé sur les rives d'Angleterre, près de Sleepy Hollow pour repousser une attaque des américains, qui voulaient envahir notre colonie anglaise. J'avais acheté Trompe-la-Mort à un éleveur Prussien trois ans auparavant. C'est pendant l'hiver de 1779 que tout a basculé: je traversais les bois du Ponant quand un coup de feu venu de nulle part a atteint mon pauvre Navar à l'épaule droite. Il est tombé et n'as pas pu se relever. Les soldats américains arrivaient, baïonnettes en main, et j'ai décidé de les semer dans les bois. Je suis tombé sur deux fillettes qui ramassaient du bois, des jumelles, à qui j'ai fait signe de ne pas faire de bruit: l'une d'entre elles a volontairement brisé une branche, et naturellement, les soldats m'ont aussitôt repéré..."

La voix de l'ex-Cavalier sans tête se faisait hésitante: il en arrivait au moment le plus douloureux de sa vie...

"Je me suis défendu et j'en ai tué plusieurs, mais ces lâches étaient fourbes: l'un d'entre eux m'a poignardé de sa baïonnette par derrière, et j'en ai gardé une cicatrice."

Wil souleva légèrement son haut pour dévoiler une vilaine cicatrice verticale d'une quinzaine de centimètres de long à l'endroit exact où se trouvait son rein droit. Il laissa ensuite retomber le tissu et reprit:

"Alors que j'étais à terre, ils ont ramassé mon épée et... m'ont décapité. Triste mort que la mienne: tué par ma propre épée! Mais mon histoire ne s'arrête pas à ma mort, loin de là. Les américains m'ont enterré dans les bois, sous un l'arbre le plus tordu et le plus sinistre de toute la forêt: l'Arbre des morts. Ce même arbre auquel tu t'es abreuvé tout à l'heure. L'une des deux fillettes, celle qui était restée silencieuse, a tout vu. Et lorsqu'elle est devenue adulte, en 1799, elle a rouvert ma tombe, a volé mon crâne, et a vendu son âme à Lucifer en échange de ma renaissance. J'étais devenu un démon, esclave de la volonté de cette sorcière de Lady Archer: j'étais devenu le Cavalier sans Tête..."

Ces souvenirs firent l'effet d'une bouteille d'eau gazeuse qu'on ouvrait après l'avoir secouée: Wil sentait monter une crise de folie... Son cheval le sentit et vint poser sa joue contre celle de son cavalier, qui prit un moment pour se calmer avant de finir de conter son histoire.

"C'est alors qu'un jeune inspecteur fut envoyé de New York à Sleepy Hollow pour résoudre l'affaire: il s'appelait Ichabod Crane. Et c'est à lui que je dois ma liberté, car c'est lui qui a démasqué Lady Archer et m'a rendu mon crâne, et par là-même, ma liberté... Je lui ai laisser la vie sauve, à lui et sa fiancée, et en passant par l'Arbre, j'ai ramené Lady Archer en Enfer. J'étais libre, je m'étais vengé et j'étais de nouveau entier. Mais j'étais toujours un démon, et j'étais pris de crises folie dès qu'un mot ou qu'une personne m'évoquais mon passé de damné... alors j'ai décidé de rester dans l'arbre, à l'abri de ces horribles souvenirs."

Nouveau silence, mais moins long que le précédent.

"Finalement, je me suis sortit de mon... hibernation? il y un peu moins de cinq ans et j'ai découvert un moyen de transporter l'Arbre des Morts à chacun de mes déplacements: j'en ai profité pour voyager, et j'ai fini par arriver ici. Et j'avoue avoir été plus que surprit quand j'ai découvert que Maria, la directrice de ce lycée, étais mon arrière petite-fille... J'ignorais complètement que j'avais eut une descendance! Maintenant, mon seul but est de reconstruire une nouvelle vie, loin du désastre de Sleepy Hollow..."

Wil se tut et échangea un regard avec sa monture, avant d'expliquer:

"Le sang qui sert de sève à l'Arbre et d'entrée pour mon repaire est celui de toutes mes victimes, depuis mon premier jour en tant que mercenaire jusqu'après Sleepy Hollow. Les têtes qui cachent l'entrée de mon chez-moi entre les racines de l'Arbre sont celles des victimes que Lady Archer m'as obligé à tuer pour elle à Sleepy Hollow: le juge Phillips, Baltus Van Tassel son propre mari, Jonathan Masbath, Brom Bones, et les autres... Tout ça pour toucher un ridicule héritage! Quelle idiote: elle n'aurait pas pu s'en charger elle-même? M'enfin... C'est du passé, après tout..."

Mais Wil n'osa pas avouer que ce passé ne le quittait pas, et ne le quitterait sans doute jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Mar 12 Mar - 18:36


Talk
▬ Wilfried Von Hesse

Ellie Goulding - Lights ♫

Le démon n'aurait pas pensé qu'il se dévoilerait aussi facilement, du moins c'était surprenant. Heureusement, il se doutait bien qu'il ne la conterait pas a tout le monde pour sa sécurité, mais ils se connaissent a peine .. Vraiment un étrange personnage, mais effectivement Oni n'avait rien en tête, aucunement manipulateur ou mauvais et surtout pas envers lui. Il écouta sans dire mot sur ses pensées le jeune démon contant son histoire, depuis le début jusqu'à la fin avec une certaine attention sur ses réactions, aussi bien sourire en parlant de sa femme -présume-je- que colère montante en parlant de cette "Lady Archer" bien mauvaise pour faire ça ! Enfin, le contexte de lui volait sa tête lui parut bizarre mais original, en même temps. Alors comme ça, l'homme était humain de naissance ? Voilà ... quelque chose qu'il ne connait pas. Il se demande parfois quel aurait été sa vie si il avait été humain : surement bien meilleur, mais passons.
Maria était donc son arrière petite fille ? C'est vrai que ... il n'y avait pas grand doute la-dessus ! D'ailleurs, il s'est toujours demandé comment elle faisait avec sa tête décroché. Il veut dire d'une façon, que lui si on lui décroche la tête il meurt. Quelle étrange sensation, de ne plus avoir de tête ! Ce qu'il en imagine, du moins. Reconstruire une vie hein ... Leur but n'était pas si différent, même si lui avait abandonné de poursuivre le chemin depuis bien des années. Il restait là, et attendait que les mains squelettiques du décès vienne le chercher, un peu triste hein ? Mais bon, le jour où il sera mort n'arrivera certainement jamais, du moins s'il continue de ne pas avoir le cran de mourir. Combien de fois il a hésité a sauter dans le vide d'un immeuble pour voir s'il survivrait a la chute ? Il ne l'a pas fait, et il en est heureux quelque part. Sinon, il n'aurait jamais rencontré Wilfried et ... Trompe-la-Mort ? D'où les "Trompy" et Navar qui désignait l'équidé qui l'accompagnait depuis longtemps il avait l'impression.

Le démon âgé se doutait bien que l'Arbre avait quelque chose avoir avec lui, et surtout par ses têtes ... qui étaient ses victimes. D'accord, un peu glauque mais original ! D'ailleurs, les noms qu'il cita lui semblait être pour certains un très souvenir lointain, d'une personne qu'il aurait croisé. Après tout, c'était il y a 277 ans a peine ... pour lui qui avait vécu des milliers d'années et peut-être plus, c'était peu. Peut-être était-il même passé au commencement de la Prusse ? [Après de nombreux calculs..] Il devait être né proche de l'Antiquité ... Enfin, je ne sais pas. Il revenait de loin cependant, mais son lieu de naissance reste inconnu.
Tournant son regard sur le cavalier, un moment il resta totalement impassible face au récit qu'il avait pourtant écouté attentivement toute sa durée, ses pensées papotant dans un coin silencieusement. C'est vrai qu'il est tout le temps inexpressif, même si maintenant il comprenait certaines choses. Clignant des yeux lentement son regard collé au sol, il finit par le relevé de nouveau vers l'homme, hochant la tête d'un mouvement pour montré qu'il avait compris et qu'il approuvait ses deniers dires, un très léger sourire se peignant sur les lèvres du garçon. Tellement léger qu'il en devenait pratiquement invisible, même si son regard ne mentait pas : il avait été très intéressait par le passé de Wilfried, qui est il avoue original.
Se rappelant d'un détail qui lui revint en tête, il abaissa son regard vers le rein droit du cavalier, fronçant légèrement les sourcils avant de redevenir impassible, les yeux dérivant vers le regard électrique bleu de Wilfried.

- Ta cicatrice te fait toujours mal ?
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 14 Mar - 12:59

Alors que Wilfried venait d'achever de conter comment il en était arrivé là, le voix de l'élève se fit entendre pour la seconde fois:

"Ta cicatrice te fait toujours mal?"

Le cavalier échangea un regard perplexe et surprit avec sa monture. L'étalon noir fut saisit d'un bonheur inexplicable lorsqu'il entendit l'adolescent parler à nouveau: c'était une réaction stupide, certes, mais pourtant, il ne put s'empêcher d'être heureux comme la fois où son cavalier et lui avaient été libérés par Ichabod de la malédiction de Lady Archer. Wil hésita un instant avant de répondre, et cela attisa la curiosité de son cheval, qui sentit que la réponse à la question du jeune homme allait entraîner la révélation d'un secret que son cavalier n'aurait pas voulu qu'il sache. Cela inquiéta l'équidé, parce que Wil et lui ne s'étaient jamais rien caché: alors, que se passait-il?

"Oui Oni, elle me fait toujours mal. La plupart du temps, c'est une simple gêne, comme une démangeaison: mais en hiver... elle me torture, comme si elle n'avait jamais guérit."

Le mercenaire de Hesse s'interrompit après ces mots, gêné: il hésitait à poursuivre, et son ami quadrupède tiqua.

¤Wil... es-ce que par hasard tu me cacherais quelque chose?¤

L'interpelé lui lança un regard mal à l'aise.

"Je suis désolé Navar... oui je t'ai caché quelque chose et j'en suis désolé. Depuis ce maudit jour, à chaque jour anniversaire de ma mort, mes blessures se rouvrent complètement, comme si elles venaient d'être faites..."

Il y eut un instant de silence pesant qui suivit cette déclaration: le frison en avait comprit toute la signification...

¤Tu veux dire que...¤

L'ex-cavalier sans tête acquiesça.

"Le jour anniversaire de notre mort, ma cicatrice se rouvre et... celle de mon cou aussi... Ce jour-là, je suis... mort. A nouveau. Ce n'est qu'à minuit que je me réveille... sans ma tête... Elle se décompose à grande vitesse: en trois jours, ce n'est déjà plus qu'un crâne... Et ça dure pendant le jour anniversaire, ainsi que les dix-neuf suivants: un jour où je suis mort, et les dix-neuf autres où je redeviens le Cavalier sans Tête... avec la folie meurtrière et la rage aveugle qui vont de paire... Un jour pour chaque année qui s'est écoulée avant qu'Ichabod ne me rende ma tête... et ma liberté. Une fois ces vingt jours écoulés, je peux... récupérer ma tête et la remettre en place."

Il y eut un moment de flottement avant que le cavalier allemand n'ajoute:

"C'est pour que tu ne le saches pas que je m'enfermais dans l'Arbre, dans mon salon des souvenirs, jusqu'à ce que ces vingt jours soient passés. Je suis désolée Trompy..."

Le destrier d'ébène n'ajouta rien pendant un long moment, avant de finalement révéler une chose surprenante:

¤Pour tout avouer et mettre fin aux cachotteries... c'est pareil pour moi. Ma cicatrice à l'épaule droite et ma renaissance, le même laps de temps... Tout pareil! J'ai toujours voulu te le dire: mais comme tu restais enfermé dans le salon des souvenirs...¤

Wilfried releva brusquement les yeux vers sa monture.

"Quoi? Alors toi aussi? ..."

Le cheval acquiesça. Quelque part, sans oser le dire à voix haute, cela soulageait Wil, pour qui le fait que cette Malédiction des Vingt Jours soit la même pour sa monture était une preuve que ce n'était pas une sorte de cauchemar punitif ou autre plan tordu mijoté par l'âme damnée de Lady Archer depuis son supplice en Enfer... Le cavalier laissa passer un moment de silence, avant de poser à nouveau son regard bleu intense sur le démon millénaire.

"Pendant les dix-neuf jours où je redeviens... la Cavalier sans Tête, c'est comme si le cauchemar recommençait: les balles ne me font rien, mon sang se change en poussière, en bref, je suis en quelque sorte... heum... indestructible? Heum... immortel? Qu'importe comment on nommera ct état d'invulnérabilité temporaire, elle est juste horrible, car je ne distingue plus mes amis de mes ennemis, comme si je faisais une crise de folie, mais qui durait dix-neuf jours entiers: je sais que si je sortais de l'Arbre pendant cette période, je tuerais toute personne qui croiserait mon chemin, quelque soit sa race... Voilà pourquoi je préfère rester cloîtré dans mon arbre, à attendre que ça passe..."

Le mercenaire se replongea dans le silence, baissant les yeux au sol. C'était la principale raison pour laquelle il n'avait jamais fait aucun effort pour être un tant soit peu sociable, et pourquoi il n'avait jamais voulu se lier d'amitié avec qui que ce soit: parce que s'il croisait cet ami pendant l'un de ces dix-neuf maudits jours, il le tuerait. Purement et simplement. Sans hésitation. Sans pitié. Sans compassion...

¤Je comprends mieux maintenant pourquoi tu refusais de parler à quiconque, même quand je t'y encourageait...¤

*Je suis désolé Navar...* pensa le cavalier à l'attention de son ami.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Jeu 14 Mar - 20:59


Revelation
▬ Wilfried Von Hesse

Miki & KAITO - iNSaNiTY ♫

Alors, comme ça ils avaient tout deux un secret qu'ils n'osaient pas mettre en commun ... jusqu'ici. Quelque part, chaque personne avait des secrets a caché, qui certains ne sont pas a partagé mais d'autres peuvent ne pas être de "bon" secret, qui aurait mieux fallu mettre en commun. Comme celui ci, pour exemple les deux avait le même "secret" ... L'alpha démon souriait au fond de lui, heureux d'avoir aidé les deux personnes a se parlé et se connaître encore plus grâce a une simple question. Aider les personnes, quelle drôle d'impression pour lui. C'est l'une des rares fois où il l'a éprouvé, mais ce n'est pas désagréable en fin de compte. Comme ... un soulagement. ce n'était pas une très bonne nouvelle, c'est sûr mais bon.
Il devenait "fou" donc ? Le jour de son anniversaire ... Voilà qui est triste. C'est censé être un jour joyeux chez les humains ... Chez lui, cela en était tout autre apparemment. Voilà un étrange phénomène et pourtant logique pour ce jeune démon. Après tout, ici tout pouvait arrivé, les créatures fantastiques existaient bien après tout ? .. Tout, ou non. Il n'avait pas vu cette ville évolué, et il se demandait bien comment elle est né, tout comme ce lycée déganté. Comment le monde a était crée, il aurait voulu le voir, mais n'étant malheureusement pas un démon universel, vieux de plus de millions d'années. Encore jeune, bien que son corps est subit depuis trop longtemps maintenant toutes sortes de plaies diverses qui pour certaines n'ont pas disparu.

Au fond, Wilfried lui faisait de la peine. Son malheur était encore plus grand que le sien, et surement autant difficile a supporté. Son visage restait toujours impassible, n'arrivant pas a ôté le masque qui maintenant fait de moitié parti de sa peau maintenant. Apprendre a sourire ... Voilà qui commencé mal comme ça, s'il n'arrivait pas a retirait cette couverture. Il y a pensé, toujours penser qu'il faudrait l'ôté pour finalement retrouver une vie normale ... "normale" dans le sens où ici il arriverait peut-être a apprendre a ce contrôlé. C'est vrai que celui qui acceptera, aura énormément de travail, mais il apprendra vite.
D'un geste plutôt lent, il arriva a posé l'une de ses mains pourvu de gants noirs sur l'une des épaules du démon en face de lui, laissant passé par son regard un semblant de compassion légère comme un petit soutien, ayant maintenant un peu plus "confiance" en l'homme, qui n'oublions pas, avait essayé de le tuer tout de même, mais ce n'était pas de sa faute donc aucune rancune ne lui était adressé, comme son cheval qui il suppose ne rêvait que de le piétiner quand il l'a porté sur son dos. Ne parlant pas plus que cela, il se demanda tout de même ce qu'allait faire le cavalier ici, a part essayer de reconstruire sa vie comme il l'a avoué dans son récit. Va-t-il travailler au lycée ? Ah, ça serait ... sympa. Regardant le cheval et ensuite un peu l'horizon de la forêt, il se décida finalement après quelques minutes a parler encore une fois, décidé de ne pas laissé Wilfried dans le silence qui devait lui être désagréable, même si sa voix était plus que faible.

- Que vas-tu faire ici ? Excepté refaire ta vie.
Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Ven 15 Mar - 12:32

Nouvelle surprise lorsque l'adolescent parla à nouveau, posant une autre question au cavalier:

"Que vas-tu faire ici, excepté refaire ta vie?"

"Je t'avoue sincèrement que je n'en ai aucune idée, Oni! Mes compétences se limitent au dressage des chevaux et au meurtre, et je ne vois aucun métier dans cette ville qui nécessiterait l'un ou l'autre..."

Ah, la question piège! Wil avait souvent réfléchit depuis qu'ils étaient tous deux arrivés à Monster Town. C'est certain, il lui fallait trouver un emploi. Mais quel poste occuper quand la seule chose que l'on sait faire, c'est tuer? Bien entendu, notre cavalier était un dresseur de chevaux hors normes, mais cette ville n'avait pas besoin de chevaux, puisque la plupart des habitants se déplaçaient dans des carrosses métalliques dont il n'arrivait décidément pas à retenir le nom... De plus, cette ville était en paix, ou en tout cas, chaque monstre était en paix avec les autres qu'il côtoyait: par conséquent, nul besoin des services d'un mercenaire!

¤Tu n'as jamais pensé à enseigner?¤

Le cavalier jeta un regard moqueur à sa monture.

"Enseigner? Tu plaisante ou quoi? Que veux-tu que j'enseigne aux élèves?"

¤Eh bien, pourquoi pas l'équitation? Ou bien l'escrime?¤

"Trompy, les élèves n'ont pas besoin de savoir monter à cheval puisqu'ils se déplacent presque uniquement dans ces étranges carrosses métalliques, qui sont d'ailleurs bien plus rapides qu'un cheval! Enfin, sauf toi bien sûr... De plus, ils n'ont pas d'intérêt à apprendre l'escrime puisque la quasi-totalité d'entre eux possèdent un pouvoir. Non, ce ne serait pas utile, crois-moi."

¤Mmmh... c'est pas faux...¤

L'équidé fit silence un moment, perdu dans ses réflexions. Son cavalier commençait à se dire qu'ils étaient venus pour rien: aucun emploi n'était dans leurs compétences et ils n'avaient aucun avenir ici. Il avait toujours été mercenaire, engagé pour sa rage de vaincre, sa colère meurtrière qui faisait de lui un guerrier exceptionnel: on l'avait engagé parce qu'il savait tuer. Et qu'il le faisait sans pitié. Peut-être était-ce sa destinée alors, de devenir démon. Peut-être était-ce sa juste punition...

¤Les monstres ont toujours été rejeté par les humains, non?¤

"Évidemment: les humains sont des idiots qui s'en prennent toujours à ceux qui sont différents, même si ceux-ci ne leur font rien. Pourquoi tu me demande ça?"

¤Et si, d'un jour à l'autre, les protections de cette ville tombaient? Et si les humains en profitaient pour attaquer?¤

"J'ignore ce qui protège cette ville, mais c'est efficace: il n'y a aucune raison que cette protection disparaisse, voyons!"

¤Mais imaginons que cela arrive: les monstres n'auraient plus aucune protection contre les humains, qui les décimeraient en un rien de temps, malgré les pouvoirs de certains! Plus aucune protection, et Oni et ses camarades seraient sans défense...¤

Wilfried prit cette hypothèse comme une gifle en pleine figure: Navar avait raison... Les élèves n'étaient que des gosses, après tout, et le mercenaire avait déjà commencé, malgré lui, à s'attacher à Oni.

"Trompy, je te rappelle quand même que j'ai tué la famille Van Garrett à Sleepy Hollow, le père, la mère et leur fils de dix ans!"

¤Tu sais pertinemment que ce n'était pas ta faute: tu n'étais pas toi-même! C'était...¤

"... la faute de cette garce de Lady Archer, je sais! Mais il n'empêche que je l'ai quand même tué..."

Le cavalier allemand tendit le bras vers le tronc de l'arbre et caressa l'une des racines de sa main gantée de noir. Les racines se mirent en mouvement et s'ouvrirent, dévoilant le mur de têtes tranchées prises aux habitants de Sleepy Hollow. Wil effleura du doigt la joue de l'une d'entre elles, celle d'un gamin d'une dizaine d'années aux joues bien rondes et aux cheveux roux coupés au bol: le petit Thomas Van Garrett, à l'expression figée en un hurlement terrifié...

¤Tu sais parfaitement que l'on ne peut effacer le passé, Wil: ce qui est fait, est fait, et tout le regret du monde n'y changera rien.¤

"Je sais. Mais ce qui me trouble, c'est que je n'arrive pas à regretter ce que j'ai fait à Sleepy Hollow: je n'éprouve aucun remords, et ça me terrifie... J'ai l'impression de ne plus avoir ni cœur, ni âme. J'ai l'impression d'être..."

¤Un démon dans le sens absolu du terme?¤

"Oui, c'est ça: un démon dans le sens absolu du terme..."

¤Écoute Wil, tu n'est pas un démon dans le sens absolu du terme: sinon, crois-moi que cette absence de remords ne te titillerait même pas!¤

L'ex-cavalier sans tête resta silencieux: il n'était pas vraiment convaincu, même s'il savait pertinemment que son frison avait entièrement raison.

¤Et de plus, je crois savoir que ta folie guerrière peut être très utile à cette ville.¤

"Ah bon?" fit l’intéressé, guère convaincu.

¤Il manque quelque chose à cette ville, quelque chose que tu peux lui donner: il lui manque une ligne de défense qui ne repose pas sur la chance. Ce qu'il manque à cette ville, c'est un Gardien...¤

"Un Gardien?"

¤Oui, un Gardien: quelqu'un qui soit sans pitié envers les éventuels barbares qui voudraient s'en prendre aux résidents de cette ville! Quelqu'un qui n'éprouve pas de compassion pour les traîtres, et pas de remords pour les envahisseurs mal intentionnés! Quelqu'un d'acharné, que rien n'arrête: et ça, il n'y a que toi qui puisse l'offrir à cette ville. A cette ville et à ces adolescents...¤

Wil laissa passer un long silence: Trompe-la-Mort avait raison. Il avait parfaitement et entièrement raison. Ce serait un moyen de racheter en quelque sorte sa faute passée...

¤Imagine que les humains attaquent: que crois-tu qu'ils feront lorsqu'ils verront que le protecteur de cet endroit est le redoutable Cavalier de Hesse, le célèbre Cavalier sans Tête? Ils y réfléchirons à deux fois, et je suis certain que la plupart d'entre eux feront demi-tour vite fait!¤

"C'est vrai Trompy: tu as raison... Va pour le poste de Gardien alors: nous irons voir le maire dès demain."

L'étalon noir poussa un hennissement joyeux: enfin! La vie reprenait! Wilfried leva les yeux vers l'élève et ajouta:

"A propos Oni: si tu as besoin de sang, mon arbre t'es ouvert. Si tu le souhaite, je t'en apporterais régulièrement: il y en a plus qu'il n'en faut! C'est la moindre des choses que je puisse faire: tu m'as été d'une aide précieuse, même si tu ne te rends pas compte à quel point... Tu as réveillé en moi des sentiments que je croyais morts: et pour ça, je pense ne jamais pouvoir te remercier suffisamment..."

Le destrier d'ébène aurait assurément sourit à cet instant, s'il l'avait pu! Enfin, tout s'arrangeait!..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Oni
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 18/04/2011
Localisation : Dans le Néant

Carte étudiant
Âge: Plus de milliers d'années
Espèce: Démon
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Ven 15 Mar - 20:20


Smile
▬ Wilfried Von Hesse

Kelly Clarkson - Breakaway ♫

Après sa question, il s'en suivit une discussion entre le cheval et le cavalier, une grande discussion. Professeur, non. Il aurait peut-être pût, mais visiblement ce n'était pas sa tasse de thé les matières "principales" dans l'établissement. Et dire que lui aurait été bien dans l'histoire ! Enfin, il n'était pas fait pour ce rôle. Il ne faut pas si fier, mais au fil des années tout ne se passait pas toujours correctement entre les élèves. Certains étaient venu d'ailleurs, comme lui et n'était pas très apte a la vie ici, et les autres parfois "dur" de nature. C'est sûr, tout ne sera jamais bleu de toute façon ! Mouais, "dommage" dans un sens .. La vie semblait plus difficile a vivre que la mort elle même, en fin de compte.
Suivant la discussion comme il pouvait, entrecoupé par la réponse mental du cheval, ses pensées se mélangèrent légèrement avant de s'éclaircir. Utiliser le défaut de Wilfried pour le transformer en "aide" ? Un début très prometteur, qui commençait a prendre forme. Il comprit a un moment donné que Wil' protégerait donc la ville grâce a ses talents d'ancien guerrier... un "gardien" disait-il ? Ce n'était franchement pas une mauvaise idée .. Même une très bonne idée. En entendant le cheval hennir joyeusement, il garda les yeux sur le jeune démon, un sourire invisible flottant sur les lèvres de l'alpha, ses pensées un peu plus clair qu'à l'habituel. Décidément, il se sentait bien en présence d'un "congénère" et d'en plus quelqu'un de familier a lui.

Vint le moment où on lui parla, écoutant le cavalier qui déclencha une expression, le sentiment un peu trop fort sur le coup pour être retenue, malgré le parfait contrôle du démon : la surprise. Son visage changea faiblement pour laissé un point de surprise s'affichait. Il le remercié, et lui offrait une aide indispensable pour son côté vampirique. Il l'aidait de sa propre volonté, alors que le démon n'avait pas fait grand chose, lui faisant même plus d'ennuis que d'aide. Des sentiments, il avait aussi réussi à en découvrir de nouveau grâce a lui, aussi. Les deux étaient gagnant, alors qu'une envie de le remercier aussi le prit au vif, mais ne sachant pas comment. Qu'a-t-il de bon a faire de lui ? Un serviteur, serveur de tâches ingrates comme il l'avait été quelques vieilles années de son existence. Enfin, il doute que Wilfried le prendra bien ça. Détendant ses épaules légèrement, derrière ses lentilles bleues ses iris se peignèrent de vert clair, signe qu'il était attentif et beaucoup plus détendu que quand il l'avait approché la première fois. Aussi un petit côté "chat" qui tirait fortement de son côté démoniaque, heureusement tout ça restant secret derrière la moitié du masque qu'il le protégeait par son impassibilité.
Divers pensées s'entremêlèrent, laissant le démon avoir juste un léger sourire sur ses lèvres, le premier sourire depuis des millénaires, en avait-il l'impression. Sa main se déplaça en un geste lent jusqu'à sa nuque, qu'il frotta légèrement dans un signe de gêne. Oui oui, que quelqu'un le remercie ça "gêné" beaucoup de personne, y comprit lui. D'ailleurs, sans faire attention quelque chose -ressemblant a un serpent- glissa sous la veste du garçon derrière lui, s'agitant légèrement sous les sentiments confus de celui ci. Ah oui, il l'avait oublié celle ci, le deuxième facteur de "sentiment" visible qu'il essayait au mieux de caché. Cette queue démone .. ah, enfin, un démon a cornes (même si elles aussi il les camoufle) sans queue avec, c'est pas un démon non ? Enfin, encore heureux qu'elle soit banale, avec son signe de "pique" semblable a celui des cartes a la fin.

Codage (c) Tia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilfried Von Hesse
Gardien(ne) (de la ville et du lycée)
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/03/2013
Localisation : Avec mon cheval! ^^

Carte étudiant
Âge: 277 ans en 2013.
Espèce: Démon.
Relations:

MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   Ven 15 Mar - 21:06

L'élève sembla gêné par les remerciements du cavalier, à tel point qu'il laissa paraître son malaise. Une queue démoniaque très commune se balançait dans son dos, ce que Trompe-la-Mort trouva amusant, de par la similitude du mouvement avec celui du déplacement d'un serpent.

¤Hé, Wil!¤

"Mmmh?"

¤Je pense que vous pourriez encore vous entraider, tous les deux...¤

Le Cavalier fut soudainement tout ouïe.

"Comment ça?"

¤Hé bien, puisque le fait de boire une ration de sang calme son aura démoniaque, Oni pourrait peut-être... comment dire?.. t'aider à contrôler ton côté 'cavalier sans tête féroce et tue-tout-le-monde'...¤

"Hein?"

Wilfried regarda alternativement son cheval et l'adolescent, sans trop comprendre où son ami quadrupède voulait en venir.

¤Hé bien, les vieux démons peuvent se faire obéir des plus jeunes, mais comme il leur faut pas mal de concentration, je pense que le fait que son aura s'est calmée est un avantage. Il pourrait essayer: je suis convaincu que ça pourrait marcher.¤

"Mais à quoi ça servirait, puisque de toute manière, je m'enferme dans mon salon des souvenirs?"

¤Parce que tu n'es plus à Sleepy Hollow: si tu sors de l'arbre... un drame sera vite arrivé si personne n'est là pour te retenir!¤

Encore une fois, le frison avait raison.

"Heu... c'est dans combien de temps, déjà?"

¤Mmmh... au vu de la fraîcheur de cette fin d'automne, je parie que nous sommes près du début de décembre. Notre anniversaire de mort est le 21 décembre, donc je dirais moins de deux semaines.¤

"QUOI? Dans quinze jours, déjà? Oh non..."

L'ex-Cavalier sans Tête se mit à faire les cent pas, tournant en rond comme un lion en cage. Navar avait raison: leur récent déménagement de Sleepy Hollow et leur arrivée à Monster Town risquait de perturber la tranquillité du Cavalier sans Tête des Vingt Jours. Et s'il sortait de l'Arbre, contrairement à ses habitudes... un drame risquait très fortement d'arriver...

¤Y'a aussi des chances que ça se passe comme sur des roulettes!¤

"Sans doute, mais je ne miserais sûrement pas ma vie là-dessus! Il est hors de question que je tue de nouveau sans le vouloir!"

¤Oni peut t'aider Wil: j'en suis certain!¤

"Mais je ne peux donc pas lui demander ça, enfin!"

¤Et pourquoi pas?¤

"Parce que... parce que je..."

Wil lança un regard inquiet à l'élève.

"Parce que je ne veux pas risquer de le tuer une seconde fois: tout à l'heure, c'est largement suffisant!"

Le seul ennui, c'est que si Navar avait raison et que leur arrivée perturbait le Cavalier sans Tête des Vingt Jours, tout habitant, adulte millénaire ou enfant nouveau-né, qui passerait à sa portée risquait d'y laisser la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://samhainburtonia.creation-forum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début d'une nouvelle vie (Oni)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début d'une nouvelle vie (Oni)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur :: La cour de récréation-
Sauter vers: