AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)

Aller en bas 
AuteurMessage
Areya Isnir
Elève simple
Elève simple
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2012

Carte étudiant
Âge: 16 ans
Espèce: Atronach de feu
Relations:

MessageSujet: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Sam 28 Juil - 22:40

Me voici devant les grilles de Monster High, je ne sait pas quoi faire, il y a du monde, c'est la mi-journée, j'ai peur, j'ai si peur, et si personne ne me voyait comme je suis réellement, et si les gents de cet endroit ne me voyait que comme la créature magique que je suis? Sans cœur ni âme, c'est sur, je vais leur faire peur, très peur, mais celle qui aura le plus peur, sa restera moi, j'ai peur de leur faire du mal involontairement.

Enfin j'arrive a bouger mon corps fait de flammes, je m'avance dans cet endroit inconnue, mon père m'a assurer que tout se passerait bien, voila, on m'a remarquer, ils me regardent, je tremble, je m’immobilise, je sent mon corps monter en température, je contre cela, redescendant ma chaleur, si je me laisse aller je fait tout transformer en brasier, il ne le faut pas.

Je tente de respirer calmement, mais j'ai bien du mal, certain élèves de cet endroit son des créatures aquatiques, avec eux déjà, sa ne risque pas de coller des masses, j'avance encore, les gents s'écartent devant moi, c'est inquiétant, je tremble de plus en plus, je n'ai jamais eu d'amis, et l'idée que je n'en ai jamais viens si vite a mon esprit, que faire? Comment réagir?

J'entend quelques commentaires, pas tous aimables ou amicaux, je m'en doutait, ou que j'aille je ne suis bonne qu'a récolter des quolibet, de la haine de la part des autres, je tente de me maitriser, soudain, j'ai plus d'assurance, pour faire cela oui, j'en ai, je me décale des groupes d'élèves, je me retire dans un coin isoler, personne ne m'a suivit, qui voudrait être ami avec une fille composer de flammes, de lave et d’obsidienne? La réponse est simple, personne.

Une fois hors de portée des autres, je m’assied sur un banc en pierre, je bascule la tête en avant et me met a pleurer en silence, mes larmes brulantes coulent le long de mes joues, larmes le lave ardente, tombant sur le sol et brulant les herbes se trouvant en dessous, je reste la a me dire que je ferait surement mieux de cesser d'exister, ainsi je ne causerai plus de problème a quiconque, j’enfouis mon visage dans mes mains en continuant d’évacuer ma tristesse, si bien que je n'entendit pas si une personne approchait de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fureya Labannie
Membre en évolution RPG
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part où les roses noires fleurissent .

Carte étudiant
Âge: 15 ans
Espèce: Vampirose noire
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Dim 29 Juil - 11:24

Les cours n'avait même pas commencer , puis je traina dans la cour , ne savant pas quoi faire. Je n'avais aucune amies car elles avait toute peur a ma colère. Je m'assis sur un banc et soupira. Je commence a avoir l'habitude, à tout les pauses c'est pareil. Je suis seule, et personne n'ose m'approcher. Je ne fais pas si peur que cela pourtant, j'ai des épines dans le dos et alors ? J'ai un air vampirique mais les vampires ne sont pas effrayant ici que je sache. En fait , je crois que c'est le fait que je suis "différente" des vampires. M'enfin , je m'en fiche de ma différence , ce lycée est pourtant fait aux personnes "différentes" ! C'est vrai quoi ! Sommes nous normaux ? Non ! Je ne comprend pas les rejets des gens envers certaine personnes qui ne ressemble a aucune race...

Je m'ennuyais ferme. Je voulais que la sonnerie retentisse ! Cela m'évitera les regards indiscret des autres élèves qui se croient supérieurs soi-disant. Alors je sortit un livre mais je n'avais aucune envie de lire. Alors je le remis dans mon sac puis croisa les jambes. Je les décroisa puis les recroisa... Mais je m'ennuyais toujours. Les amies c'est bien pour le fait qu'on ne se sente plus seule... Et je vis une personne tout en flammes avancer doucement dans la cour. Des filles ont eu la même réaction qu'avec moi a mon arrivée. C'est alors que je comprenais qu'elle devait être mal . Le fait de se sentir regarder et d'être le sujet des moqueries peut-être horrible a supporter pour certaine personne. Je la regardais marcher puis s'assoir . C'était la seule chose a faire. Moi aussi , je me suis assise , parce que restée debout est trop dure quand on est mal.

Puis , ayant de très bon yeux je pouvait percevoir des larmes couler sur ses joues. Cela me pinça le cœur. Était t-elle si malheureuse ? Si cela se trouve c'est une personne qui ne peux pas supporter le rejet , sans nul doute. Je comprend. Je suis horrible a la regarder et a rester sur mon banc ! Je me leva et décida de faire ce que personne de gentil ne prendrais la peine de faire. Je m'approcha de la personne enflammé puis m'assis a côté. J'avais un peu chaud , enfin c'est normal dans un sens. Puis je la regarda et lui sourit.

-Ben alors ? Il ne faut pas pleurer comme ça !


J'avais envie de lui tapoter l'épaule pour la consoler mais je ne sais pas si je vais cramer en fait. Enfin , tout ce que je puisse faire en ce moment et de lui parler gentiment, et qu'elle se sente bien surtout. Elle pleurait vraiment a chaudes larmes... enfin qu'elles soit chaudes la je peux comprendre... Mais moi elle ne m’effrayais pas au contraire , pourquoi devrais t-on être effrayer d'une personne qui pleure parce qu'on juge sur le physique. Le physique , la première moquerie que l'on peux avoir. Celle qui peux nous blesser aussi. Je le savais tout à fait a cause de mes épines.

-Allons c'est fini je suis là ! Moi c'est Fureya ! Et toi ?

La phrase capitale , ce présenter , puis demander . C'était bien la première fois que je disais u ne chose aussi accueillante. Je n'y peux rien , elle me touchait. Et d'ailleurs , personne ne s'approchait de moi pas seulement pour mes épines , mais parce que sur mon bras est marqué "Labannie" . Cette marque faite par mon passé restera gravé et je serais ignoré... Je n'ai jamais eu d'amie , mais j'avais bien l'intention de m'en faire... Peut-être que cette rencontre allait enfin combler mon cœur solitaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areya Isnir
Elève simple
Elève simple
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2012

Carte étudiant
Âge: 16 ans
Espèce: Atronach de feu
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Dim 29 Juil - 19:36

Je n'eu effectivement pas vraiment le temps de pleurer plus que sa, car contre toute attendte une feille vint s'asoir a mes coter, je m'attendait a quelque chose de mechant, mais en fait non, elle tente de me reconforter comme elle peut, me disant qu'il ne fallait pas que je pleure comme sa, je la regarda, une fille habiller en noir, les cheveux de la même teinte, je ne reconnait pas ce qu'elle peut etre comme créature, je tente de stoper le flux de lave de mes yeux, se fut difficile.
Elle se présenta, Fureya, je trouvait que se nom lui aiialt bien, elle me demanda le mien, mais sur le moment, je ne sut que répondre, c'était la première fois que quelqu'un se montrait si gentil avec moi excepter mon père, ce n'est bien sur pas pareil, je la regarde, je ne réagit toujours pas, vinalement ma voix se fait entendre, hésitante, tremblante.


Moi c'est Areya, c'est amusant, nos nom se terminent par la même syllabe.

S'est évidement d'une banalités affligeante se que je vien de dire, mais en même temps, je ne sait pas quoi dire d'autre, je n'ai jamais expérimenter la vie comme sa, je n'ai jamais eu d'ami, ni de petit copain, ne même temps, qui voudrait de moi?

Je modifie ma position d'acise, passant de face a légèrement de profil orienter ver Fureya, afin de mieux pouvoir la regarder, elle a un physique tout a fait humain, mais je pence qu'elle a une part d'autre chose, je remarqua alors l’étrange tatouage sur son bras, un mot, "Labanie" je me demande pourquoi c'est elle fait faire ce tatouage, peut etre y a t'il une bonne raison, mais il faudrait que je me présente un peut mieux que sa, il le faut si je veut avoir une chance de la compter comme première amie.


Heuuu, je pence que tu l'a remarquer, mais je suis une Atronach de feu, je te rassure, tu peut me toucher sans craindre que je ne te brule, je sait modifier ma chaleur corporelle, mais ne reste pas a coter de moi si tu voie que je me met en colère, dans ce genre de cas, je ne maitrise plus grand chose et tout se met a flamber, je ne dit pas sa pour te faire peur bien sur, et toi, tu est quel genre de créature? Si j'ai bien comprit, les humains ne sont pas admi ici, donc tu n'en est pas une.

Je croise mes mains sur mes genoux, je suis anxieuse, j'espère que je ne lui fait pas trop peur, mais si elle est venue ver moi, c'est bien qu'elle n'est pas effrayer, enfin, si ce n'est pas une feinte pour mieux se moquer de moi, je ne sait que pensé, son regard ne montre aucun signe de moquerie, ni de peur, serai-ce possible, que certaines personne pouvait m'approcher sans éprouver de la peurs ou de la révulsion, mais quelque chose me dit que Fureya est un peut dans le même cas que moi, je ne peut cependant pas résister a la tentation de lui poser une question.


Hummmm dit moi, pourquoi tu t'est fait faire un tatouage avec se mot sur le bras?

J’espérais juste ne pas avoir dit quelque chose qui pourrait la mètre dans de mauvaises dispositions, je ne voudrait pas qu'elle se fâche et que de nouveau je me retrouve toute seule, mais je voulait savoir, si elle avait un tatouage, c'est bien qu'elle ce l’était fait faire pour une bonne raison, car les tatouages ne sont pas naturel, si je ne souviens bien c'est une sorte d'encre que l'on infecte sous la peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fureya Labannie
Membre en évolution RPG
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part où les roses noires fleurissent .

Carte étudiant
Âge: 15 ans
Espèce: Vampirose noire
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Mar 31 Juil - 16:37

Je resta a côté d'elle , puis je la vis en train d'essayer de parler. Ces mots ne sortaient pas ? Peut-être que je la dérangeait et qu'elle voulait rester seule. En tout cas je resta impuissante , ne pouvant pas l'aider a parler. Je ne vais pas la forcer non plus. Qu'est-ce que je pouvais faire ? Elle mit un temps a rester la bouche ouverte sans que rien ne sorte. Je la regarda avec insistance mais je me dit alors que je devais la gêner a la regarder comme ça . Je mis mes mains sur mes genoux puis attendis patiemment sa réponse , quand enfin j'entendis sa voix.

-Moi c'est Areya, c'est amusant, nos noms se terminent par la même syllabe.

Sa remarque étais des plus juste. Je sourit en hochant la tête. Areya ... C'est un jolie prénom , mais je ne savais toujours pas ce qu'elle était. En fait , je brûlait d'envie de le savoir. Puis je frotta mes mains contre mes cuisses , signe de malaise. La peur de dire quelque chose de mal ou bien de vexant. Peut-être allait elle être ma première amie alors il ne fallait pas faire de faux pas. Je la regardais ne sachant pas quoi dire. En fait il était temps que je me présente. J'ouvris la bouche pour le faire mais Areya le fit avant moi.

-Heuuu, je pence que tu l'a remarquer, mais je suis une Atronach de feu, je te rassure, tu peut me toucher sans craindre que je ne te brule, je sait modifier ma chaleur corporelle, mais ne reste pas a coter de moi si tu voie que je me met en colère, dans ce genre de cas, je ne maitrise plus grand chose et tout se met a flamber, je ne dit pas sa pour te faire peur bien sur, et toi, tu est quel genre de créature? Si j'ai bien comprit, les humains ne sont pas admis ici, donc tu n'en est pas une.

Cela m'étonna et me fit sourire en même temps. Quand elle se met en colère il lui arrive également quelque chose de fâcheux... Une atronach ? Je ne connaissais pas. Mais maintenant , je savais que je pouvais la toucher sans brûler Ce qui fut une bonne nouvelle car je suis assez câline. Puis elle m'avais demander ce que moi j'étais. Personne , je dis bien personne n'avais oser me le demander. J'étais agréablement surprise , que je ne put m'empêcher de sourire. J'avais beaucoup de choses a lui dire , mais je vis qu'elle était préoccupé. Je savais ce qui la dérangeait. Son expression montrait bien qu'elle voulait me dire quelque chose mais ... qu'elle hésitait a me le dire. Ce qu'elle voulait me dire étais peut-être vexant , je n'espère pas. Elle croisa ses mains sur ses genoux , signe de gêne . Tout comme moi.

Finalement , je commençais a trouver pas mal de point commun entre nous. Moi, je la comprend parce que je suis pareille. Ce serais tellement bien que je puisse me confier à elle , comme elle le ferais avec moi ! Je voulais lui dire qui j'étais , tout. Mais est-ce qu'elle se moquera ? Et aussi , ais-je confiance en elle ? Ou encore en moi ? Les questions se bousculait dans ma tête. Mon cerveau me travailla et je commença à être un peu dans la lune quand sa voix me retira tout de suite de mes songes.

-Hummmm dit moi, pourquoi tu t'est fait faire un tatouage avec se mot sur le bras?


Et bien voila , toute les questions était posées , et moi , je devais donner toute ses réponses. Il y avait tellement de choses que je devais dire maintenant ! Je ne savais pas avec quoi commencer j'étais perdue ! Et pourquoi voulais t-elle savoir pour mon tatouage?
La peur de lui expliquer m’envahis. Je serrais mes mains , puis expira et inspira. Il fallait que je me lance. D'abord , je décida de répondre a cette question , la question si redoutée ! Il faut y faire face !

-Ce tatouage ... Ce n'est pas moi qui l'ai fait! Je n'en ai jamais voulue d'ailleurs. Il suffit d'un simple tatouage pour détruire une vie...

Ma voix était enrouée et elle tremblait. Je m’efforçai a dire la suite , bien que se fut assez difficile.

-Tu vois , tous les points communs que l'on peut avoir toute les deux... Moi , quand je me met en colère , toute mes épines sous-cutanée son projetée a moins de 10 mètres. Et d'autres repousse sous ma peau. Des épines , je les aurait tout ma vie. J'en ai partout dans mon corps ! Mais ce sont que celles de dos qui sont visibles ... Heureusement sinon je serais un vrai monstre ! Déjà qu'on ne s'approche pas de moi...


Je lâcha un rire de gêne , je serra mes poings et je baissa la tête . Areya savait maintenant que je n'avais eu aucune amie depuis mon enfance parce que je suis "différente"

-Je suis un mélange entre un vampire et une rose , je suis une "vampirose" . Enfin bref , un jour , je me suis mise en colère car on me traiter comme une moins que rien juste parce que je suis née dans une rose noire. Le monde est injuste hein ? Donc voila je me suis mise en colère , et le jour arriva ou j’embrochai quelqu'un qui se trouvait derrière moi. Il était aller a l'hôpital et moi , je fus banni du clan des vampires. Mais de toute façon je m'en fiche ! Que je sois bannie ou non il ne me considérait pas comme l'un des leurs ! Alors peut m'importe ! Pour en venir au fait , le chef du clan des vampires m'a graver cette marque , "Labannie" ce qui devenu également mon nom de famille. Et du coup m'a vie entière c'est faite avec cette marque qui a détruite tout relation avec qui que se soit...

J'avais enfin fini mon long récit. Est-ce que j'allais être rejetée ? Allais t-elle se moquer de moi est partir ? De toute façon , j'avais l'habitude ! Je soupira puis empêcha mes larmes de couler. Puis mis mes mains sur le banc de pierre , et regarda au ciel avec un sourire nostalgique.

-J'aimerais pouvoir être un oiseau , pouvoir voler et éviter tout ce qui se passe sur cette terre , dont les choses sont parfois si dures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areya Isnir
Elève simple
Elève simple
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2012

Carte étudiant
Âge: 16 ans
Espèce: Atronach de feu
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Mar 31 Juil - 20:32

La jeune fille commença a me répondre par la fin, mais je voyait bien que je l'avait mise mal a l'aise, et je m'en voulait, mes mains changèrent de sens de croisement, je recula mon épaule gauche de quelques centimètres, signe évident de mauvaise assurance chez moi, elle hésitait, surement a répondre a pareille question alors que l'on ne se connaissait pas, je m’apprêtait a lui dire qu'elle n’était pas obliger de répondre si elle ne le souhaitait pas, mais elle me prit de vitesse.

Son histoire me fit sursauter parfois, elle était une vampire croiser avec une rose, une vampirose donc, mais la façon qu'elle eu de se faire bannir comme cela, que de surcroit on lui inflige cela sous forme de tatouage, cela me révoltait, sans le vouloir, ma température grimpas de trente degré sous le coup de colère, quand je prit conscience de se que je faisait, je pallia a cela immédiatement.

Je ne pouvait accepter se qu'elle avait vécue, me rapportant a certaine façon, ma propre enfance, sans prévenir je lui prit la mains la plus proche de moi, je la tenait a deux mains, l’enveloppent complétement, pour elle mon contact devait être a la fois souple et chaud, je ne savait pas en fait, n’ayant que rarement tenue des objet plus chaud que moi, elle fit un magnifique trait poétique en regardant le ciel et les oiseau, cette allusion a une libertés facile, cela me toucha au plus profond de mon âme.


Tu sait, jamais je ne te jugerait sur sa, je peut le dire, rien qu'a entendre ta voix, rien qu'en regardant tes yeux que sa t'a fait souffrir, les gents qui se moquent des autres sur de tel choses dur a vivre son des idiot, croie moi, tu viens de gagner ma sympathie, mais bien que moi aussi j'ai été confronter a la peur des autres, jamais je n'ai été accepter, la seule fois ou j'ai rencontrer des humains, sa a mal fini, je n'ai blesser personne, mais je me suis prit trois coup de fusil, et dans ma colère, j'ai fait bruler la foret ou je me promenait, je n'ai jamais eu d'amie, jusqu’à maintenant.


Je lui fit un sourire, un sourire rassurant, bien que mon apparence n'est peut être pas se que l'on pourrait appeler rassurante, une fille composer de flammes, de lave et d’obsidienne, quoi de plus flippant, mais je tenait toujours sa mains dans les miennes, je retira une de mes mais et fit un rapide mouvement dans l'air, ou se dessina un cercle de flamme je le fit se modifier et devint un huit, puis le signe infini avant de le faire disparaitre.

je souriait toujours, heureuse de trouver dé mon arrivée une amie, qui elle aussi avait souffert durant son passé, mais désormais, nous pouvions compter l'une sur l'autre, et j'avais le sentiment que cela allait durer, je ne savait pas pourquoi, je faisait confiance a cette vampirose, elle avait vécue la même chose que moi, voir en pire, je n'ai jamais étés bannie, mais quand je la regardait, le futur me semblait moins sombre.


En fait on est pareille toute les deux, on viens d’horizon différents, mais on a une histoire a peut prêt similaire, sœur de malheur si on peut dire.

Je ne fut plus très sure de moi sur le coup, c'était peut être pas une chose a dire au premier contact, mais en moi, j'avais la sensation, non, la suretés qu'elle l’interpréterai bien, comme si nous nous connaissions depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fureya Labannie
Membre en évolution RPG
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part où les roses noires fleurissent .

Carte étudiant
Âge: 15 ans
Espèce: Vampirose noire
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Dim 5 Aoû - 15:00

Pendant mon récit , je sentais Areya sursauter légèrement. Peut-être que mon histoire était effrayante. Je ne cherchais pas a l'effrayer loin de la . Et a ma grande surprise , elle pris ma main . Cela me fit chaud au cœur et j'avais un sentiment de sécurité et j'avais également le sentiment de ne plus être seule. C'était bon a savoir. Ce geste me rendit tellement heureuse que j'en oubliait que je retenais mes larmes , celles-ci coulèrent toute seules. Puis elle se mit a me parler. Elle me raconta aussi son histoire, puis je sursauta exactement comme elle. Je comprenais maintenant.

Je compatissait. Puis un sourire attentionné se dessina sur mon visage. Je voulais qu'elle se sente comme moi je me sent au moment présent. Je pris ses deux mains aussi puis les serra . Je la pris dans mes bras. Je n'avais pas pu m'empêcher . Peut-être allais-t-elle être mal-à-l'aise . Ou peut être bien qu'elle ne supportait pas le contact. Mais moi , ne savant que son histoire , je n'ai pas pu m'empêcher de lui faire un câlin. Puis je la serra fort contre moi , lui montrant que maintenant elle n'étais plus seule. Maintenant je savais comme c'était beau l'amitié. Ma nouvelle amie et moi , on allait pouvoir s'épauler , puis compter l'une sur l'autre. Je lui faisait confiance.

J'enlevais mes bras puis la regarda , un grand sourire aux lèvres. Je n'aurai jamais cru pouvoir rencontré quelqu'un qui me convenait tant. On se ressemblais énormément , pas niveau physique , mais niveau du vécu et des sentiments éprouvés. J'étais vraiment heureuse de m'être lever de ce banc pour aller la voir. J'avais bien fait de tenter ma chance. Je ria , j'étais soulager. Un poids en moins venait d’apaiser a jamais mon cœur.
Celui-ci battait fort , j'étais un peu fatiguée avec ce moment de bonheur. J'ai cru que c'était un rêve et que mon cœur allait exploser. Je n'avais encore jamais ressenti autant de sentiments d'un coup.

-En fait on est pareille toute les deux, on viens d’horizon différents, mais on a une histoire a peut prêt similaire, sœur de malheur si on peut dire.


J'étais tout à fait d'accord avec elle. Je hocha la tête puis je n'aimais pas trop ce "sœur de malheurs" . A vrai dire , j'aurais préférer entendre quelque chose d'autre.Puis je me mis a réfléchir. C'est vrai en quelque sorte , on était sœur de malheurs , ayant vécu a peu près les même choses. Mais maintenant qu'on est amies et qu'on peux compter sur l'autre ... on est toujours sœur de malheurs ? En ce moment je ressentais une farandole de sentiments totalement nouveau. Pour une fois , je pouvait me vanter d'être chanceuse et que pour une fois , le bonheur était a mes pieds. Et c'est après cette longue réflexion que je ne put m'empêcher de la rectifier.

-Oui tout à fait mais ... On est sœur de cœur maintenant je crois...

J'espérais alors qu'elle soit d'accord avec mes propos. Et que l'on puisse avancer ensemble , tomber ensemble , tout quoi ! Le début d'une forte amitié venait de commencer , sur le banc de la récréation. Rester sur des banc opposé n'aurait pas pu amener a cette merveilleuse rencontre et de cette nouvelle amitié! Il faut se lever de son banc pour aller s'assoir sur l'autre banc et créer des liens. C'est ce que j'avais fait . Et voila où j'en suis rendue , j'ai une superbe amie qui me comprend et que je comprend. Alors je décida de lui dire ce que je voulais.

-Je te protégerais ! Tu peux me croire , tu n'es plus seule car je suis la pour toi. En cas de coup dur , compte sur moi et je me ferai un plaisir d'embrocher celui qui te fera du mal , quelque soit pris que sa me coutera! Que je soit bannie peut importe ! Du moment que tu ne pleure plus jamais... a part de joie !

Puis je mis ma main sur son épaule et eut un air confiant. Quiconque fera pleurer Areya aura affaire a mes épines... oui , je n'avais pas supporter de la voir pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwen ASTIMAR
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 28
Localisation : Juliénas

Carte étudiant
Âge: 21 ans en resoluytion d'année de 365 jours
Espèce: Sang triple, Humain Félinéïde et Protos
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Mar 7 Aoû - 8:04

la sonnerie du dernier cours de la matinée retentie enfin, Elwen coupa son interface et sortit de cour, les élèves se groupait par afinitée, cette fois encore, elle était seule, il falait dire que son dernier "coup de colère" avait fait relativement peur a beaucoup d'autres jeunes, résultat, personne ne voulait venir la voir, et si elle restait dans son optique de faille temporelle, c'était aussi bien.
Elwen ne descendit pas les escalier, contrairement aux autres élèves, elle montait sur le toit, endroit qu'elle appréciait pour son calme et sa hauteur, elle poussa discrètement la porte d'acces a se lieu qui en temps normal, était interdit aux élèves, mais elle s'en fichait, elle avait besoin de sa, pour s'amuser.

Bon, alors, la zone la plus haute, ... par la.

Elwen fit un quart de tour sur sa droite et avança en trottinant, autrement dit, partie en sprint pour un humain normal, une fois arriver au parapet, elle ouvrit son sac avec un sourire amuser, il devait bien y avoir cinq étages, de quoi rigoler un peut en rappel.
Un étrange objet allonger sortit de sa sacoche et s'ouvrit dans un claquement, dévoilant un grappin, elle le fixa au rebord du toit, fixant l'autre exterminer a sa ceinture tactique, un câble liquide haute résistance, sans hésiter, la jeune alien je jeta dans le vide, et en a peine un étage avait changer sa position corporelle, passant du saut de l'ange a pied poser contre le mur, une mais sur le câble, une autre a sa ceinture, contrôlant le déroulement, a chaque saut, elle déroulait un peut le câble, elle y allait petit a petit, contrairement a ce qu'elle fait ne mission, de grand bond espacer afin de couvrir le plus de hauteur possible, mais la, n'étant pas en mission, elle avait le temps, tout son temps, et cette sensation de vide sous elle, cela lui procurait un étrange plaisir.
Elle continuait sa descente lentement, mais elle entendit des voix sous elle, appliquant la technique de l'araignée, elle se mit tête en bas, les cheveux pendant en une cascade bleu océan, elle observait les deux jeune fille qui papotait, Elwen fut surprise par l'apparence d'une des deux, elle semblait faite de feu et de roche, intéressant se dit elle, elle continua de dérouler le câble, arrivant peut a peut a la hauteur des deux demoiselles.
Elles semblait etre en train de se lier d’amitié, elles ne pouvait pas la voir car la jeunne femme se trouvait dans leur dos, d'un mouvement rapide l'alien se rétablie et posa les pieds au sol, avec un tintement, son grappin sauta et chuta a la verticale, d'un mouvement leste Elwen le rattrapa et le rangea dans son sac, elle s"accouda au banc juste derrière les deux amie a en croire a ce qu'elle disait.

Sa va comme vous voulez toute les deux?

Question simple, polie, mais qui en prenant par surprise comme sa pouvait vraiment surprendre, mais elle notait bien évidement qu'elle n'avait jamais croiser les deux filles, surement des nouvelles, en se moment c'est la saison il faut croire.

Désoler, je ne voulait pas vous faire peur, moi c'est Elwen, et vous?

Elle ne savait même pas pourquoi elle se présentait, d'un point de vue purement théorique, elle devrai s'isoler totalement et attendre l'enclave de sauvetage, mais trop de solitude l'avait rendue un peut plus sociable que d'ordinaire, et un peut plus curieuse sur ce monde, cette époque, la fille de flammes elle n'avais jamais croiser de telles créature l’or de ses voyages intergalactique, elle voulait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areya Isnir
Elève simple
Elève simple
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2012

Carte étudiant
Âge: 16 ans
Espèce: Atronach de feu
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Dim 12 Aoû - 11:10

Je fut surprise par la réaction plus qu’enthousiaste de Fureya, mais cela me faisait chaud au cœur de l'entendre ainsi vouloir être mon amie, elle modifia un peut ma citation qui devin sœur de cœur, se qui allait mieux je trouvait, moins triste, plus positive ver l'avenir, et j'allais accepter de toute mon âme, bien que certaines personne par le passer m'avait pourtant affirmer que je n'en avait pas.
Fureya me dit alors qu'elle serait la pour me protéger, me soutenir en cas de coup dur, elle ne voulait plus me voir pleurer, je souriait, elle posa sa mains sur mon épaule, signe d'amitié inébranlable, je sentait dans sa voix qu'elle était sincère, je posa a mon tours ma main sur son épaule a elle, souriante, je lui répondit alors.


Et tu peut compter sur moi pour faire de même, je ne laisserait personne te faire du mal, il faudra passer mes flammes avant, et je peut te garantir que le feu intense, sa me connait quand il le faut.

tendit que nous discutions, je n'avait pas entendue approcher une personne dans notre dos, une, non, pas une jeune fille, une femme s’accouda au banc, nous demandant si tout allait comme nous le voulions, je sursauta violemment, me tournant ver cette femme étrange elle aussi, la première chose que je remarqua fut son impressionnante chevelure bleu océan, puis, ses oreilles de félin, et après, sa tenue, légère, très légère, je tentait de me remettre de ma surprise.
Elle s'excusa de nous avoir fait peur, bien que je ne soit sur que Fureya avait eu la même trouille que moi, et heureusement que la frayeur n'avait pas été plus grande, car la ma température avait déjà grimper d'une vingtaine de degré si sa avait été plus, j'aurai pu bruler ma première amie.


Non sa va, plus de peur que de mal, je ne t'ai pas entendue approcher voila tout, tu est silencieuse dans tes déplacement, tu doit pouvoir faire des farces facilement aux gents en les surprenant, mais enchantée Elwen, moi c'est Areya, et je te présente mon amie Fureya, je suis une Atronach de feu, et toi, tu est, ... Je ne sait pas en fait, je n'ai jamais croiser des personnes comme toi auparavant, tu a du félin en tout cas, difficile de se tromper la dessus.

J'avais réussit a redescendre la chaleur de mon corps, me détendant un peut, il faut dire, que au vue de son age physique, je lui donnerait bien la vingtaine, mais pas plus de vingt-cinq ans, elle devait soit être enseignante, soit surveillante, en tout cas c’était indéniable, elle était belle, incroyablement belle, je me sentait un peut jalouse de son apparence, quoi que je n'ai pas a me plaindre de mon allure physique, je pence être dans la norme mais elle, différente, le seul mot que je parvient a mettre dessus.

Mais elle avait une chose dans le regard, une chose étrange, comme si elle était constamment au bord des larmes, et une dureté et froideur qui revient constamment, elle aussi a du avoir un sacrer traumatisme dans ses jeunes années, tout comme moi et Fureya, elle pourrait surement devenir sœur de cœur elle aussi, avec nous, on va monter un club bientôt, et d'un coter, on pourrait se retrouver entre traumatiser a échanger nos peines, et surement trouver des solutions a celles-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fureya Labannie
Membre en évolution RPG
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part où les roses noires fleurissent .

Carte étudiant
Âge: 15 ans
Espèce: Vampirose noire
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Lun 13 Aoû - 12:09

Je venais une vraie amie. Cette matinée n'avait pas été si terrible que ça tout compte fait. J'avais trouvé quelqu'un que je comprenait et qui me comprenait. Que je pourrais protéger, aimer, s'amuser. J'étais tellement excité de faire plein de choses avec elle. Puis elle me rendis mon geste qui prouvait notre amitié. J'étais vraiment heureuse aujourd'hui.Mais l'ambiance commençait a se plomber un peu. Je ne savais pas quoi dire et un grand silence s'installa. Il fallait que je dise quelque chose pour pas que ma première amie s'ennuie.

Et quand elle me dit qu'elle aussi me protégerait j'étais aux anges. Elle l'avait dit exactement ce je voulais entendre. Cela me touchait tellement que je ria aux éclats. Mon cour aller exploser. C'était trop d'émotions pour moi. Je devenais chaude et rouge, et je n'arrivais pas à me calmer. Pourtant la situation était tellement calme et posée. Enfin calme jusqu’au moment où une fille apparut la tête à l'envers. L'effet de surprise a bien été là et je sentais plus de chaleur d'un coup a côté de moi. Peut-être que la température du corps d'Areya augmentait.

Tellement surprise, je sursauta et mon cœur faillit me lâcher. Je ne supporte pas qu'on me surprenne autant. Je sentais mes épines se détacher mais j’essayais de me calmer mais j'étais encore sous l'effet de la surprise et pendant qu'Areya était en train de lui parler moi je ne pu m'empêcher de pousser un cri et de tomber dans les pommes. C'était trop. Le débordement d'émotions juste avant et maintenant la surprise. Mon corps, tout mou tomba sur les genoux d'Areya et mes épines se renfoncèrent dans mon dos. C'était simple, soit je continuais de m'affoler et mes épines se seraient projetées dans tout les sens, soit je criait pour sortir ce que j'avais en moins et de m'évanouir après. Ma tête était sur les genoux d'Areya et je me mit a penser.

'Non... Il faut que je me relève'

Je me reprit tant bien que mal et souleva assez durement ma tête. Je vacilla un peu et mes épines ne se détachaient plus. Je lâcha un soupir de soulagement car je n'avais ni embrocher quelqu'un ni rester inerte sur les genoux d'Areya. Il faut savoir que je suis quelqu'un d'assez fragile. Je me frotta mes yeux comme une enfant fatigué et vit d'un peu plus près la jeune fille. Elle était très jolie effectivement.

-Enchantée Elwen, tu m'as vraiment surprise! Je ne t'avais même pas entendue... Donc qui es-tu ? Peux-tu nous en dire plus ? En tout cas ravie de te connaitre !


Je lui fit un sourire et mon cœur continuait de battre à tout rompre. Je souffla un bon coup et je me calma.

-Au fait Areya désolée pour tes genoux....

J'étais très gênée. Je rougissais mais pas beaucoup car ma peau est de nature très blanche. Je pris une petite bouteille qui provenait de mon sac. Celle-ci contenait de la grenadine, l'aliment dont je me nourris pour vivre.

-Vous en voulez ? C'est de la grenadine !

Je les regarda les yeux pétillants et enthousiaste, puis je tapota le banc de pierre fit un signe de la tête à Elwen.

-Viens avec nous !

Puis je regardait Areya et Elwen avec un grand sourire où on remarqua bien mes petites dents de devant toutes pointues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elwen ASTIMAR
Elève superstar
Elève superstar
avatar

Messages : 308
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 28
Localisation : Juliénas

Carte étudiant
Âge: 21 ans en resoluytion d'année de 365 jours
Espèce: Sang triple, Humain Félinéïde et Protos
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Mer 15 Aoû - 20:26

Elwen avait visiblement grandement surprit le duo de filles, l'une des deux, la fille habiller de noir tomba presque dans les pommes, la soldat se sentait un peut hésitante, mais la fille se releva, elles voulait en savoir plus sur elle, et elle s’interrogea intérieurement, devait elle leur dire la vérités? Ou mentir comme le le faisait parfois? Afin de ne pas leur faire peur, ni de les traumatiser par un récit de guerre, finalement elle opta pour la vérités, elle s'asseya entre les deux filles, a l'invitation, elle les remercia d'un hochement de tête, puis, elle débuta sa présentation.

Je ne voudrait pas vous faire peur, mais disons que, je ne suis pas de ce monde, ni de cette époque, je vien de loin, très loin dans le futur, se qui explique que j'ai souvent du mal a m’adapter ici, tout me semble a la fois, si simple, et si compliquer, j'ai ds connaissances qui dépasserait surement les scientifiques, et en aucun cas je ne doit faire de paradoxe temporel, mais, peut être que si j’attends encore un peut, je pourrait repartir chez moi, d'un coter, je pence que cet endroit me manquera, même si je n'aurai surement pas beaucoup de temps pour le regretter.

Elwen pencha la tête en avant, laissant cascader des mèches de cheveux bleu devant son visage, dans son regard, un mélange de tristesse, de détermination froide et de peur se lisait, évidement, personne ne pouvait deviner se qui allait se passer pour elle a son retour a son époque, il y avait bien quelques personnes a qui elle en e avait parler, ou fait allusion, retourner chez elle signifierait reprendre cette guerre perdue d'avance, retourner ver un avenir ou seul la mort l'attend.
La soldat releva la tête et regarda alternativement les deux filles a ses côter, puis elle reprit.

Je suis composer de trois sang différents, comme sa a l'air de t’intéresser, cher demoiselle de flammes, je n'ai jamais croiser de personnes comme toi non plus tu sait, j'ai vraiment deux sang qui se voient au premier regard, et je pence que vous le devinez, j’ai un coter humain indéniable, l'autre, qui me fait parfois confondre avec les, comment on dit déjà? Ha oui, les Néko, j'ai un tiers de sang félinéïde, se sont de grand félin humanoïdes d'une planète reculée, en bordure extérieur, et mon troisième sang, se qui fait que je suis efficace au combat, et qui colore mes cheveux, mon coter Protos, je le tiens de mon père, tout comme mon coter humain.


Elwen eu un leger soupir et retrouva le sourire, elle se souvenait de la rencontre entres ses parents, deux ennemis que tout oppose, et pourtant, ils on eu une fille, comme quoi, parfois, les différence empêche pas l'amour de naitre.

Mais dites moi toutes les deux, vous, d’où venez vous? et tu sait, jeune inconnue vêtue de noir, tu a de belles canines, mais pas aussi longues que les miennes.

En disant cela, Elwen avait dévoiler ses longues canines tranchantes, brillant d'un bel eclat blanc, souvent son sourire avait fait peur aux gents, mais, elle avait l'imprésion que pour ses deux filles, celle de feu, si elle avait bien comprit, se nommait Areya, que cela leur semblerait naturel.

La jeune fille en noir avait également proposer de boire de la, ergadine? Non, de la, Sitradine? non plus, tout ce qu'elle savait, c'est que cela se buvait.

Pour se qui est de, hummm, la boisson, je me souvient plus du nom, sa pourrait se faire, avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Areya Isnir
Elève simple
Elève simple
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2012

Carte étudiant
Âge: 16 ans
Espèce: Atronach de feu
Relations:

MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   Sam 18 Aoû - 19:32

Effectivement, la femme aux cheveux bleu venait de loin, très très loin même, elle venait non seulement d'un autre monde, mais d'une autre époque, le futur, elle devait côtoyer de nombreuses technologie complétement incroyables, mais elle semblait étrangement malheureuse, que voulait elle dire par, je n'aurai pas beaucoup de temps pour le regretter?

Elle nous expliqua par la suite sa "composition raciale" vraiment étonnant, le mélange de trois races, comment une telle chose était elle possible? Explication, pour le moins compliquer, deux sang par son père, un par sa mère, donc son coter félin est aussi un coter alien, passionnant, je pence que je pourrait passer des heures a l’écouter parler, elle avait une façon d’être juste étonnante, un mélange d'assurance et de, je ne savait pas, mais il y avait autre chose, mais je n'avait pas oublier que Fureya avait fait un stage sur mes genoux, je la regarda et lui fit un sourire qui voulait dire que ce n’était pas grave.

Mais il semblerait que pour la demoiselle de l'espace, il était dur de parler, de se faire des amis car si j'avais bien comprit, on allait venir la chercher, elle n’était donc pas venue avec un engin tel qu'un vaisseau spatial, dommage, j'aurai vraiment voulue voir un tel engin, mais peut être y en a t'il de la d’où elle viens, j'ai tant de questions en tête, je ne parvient pas a tout saisir, mais il n'y a pas, elle a du chagrin en elle, sa j'en suis sure, sa se voi dans ses yeux, elle a du souffrir elle aussi, et peut être pas que par le passé comme moi, mais dans son présent.

Mais elle retourna la discutions, me demandant d’où je venait, elle s’intéressait a nous deux, demandant aussi bien a moi qu'a Fureya, je me devait donc de lui répondre.


Et bien en fait, pour ma part, je suis une Atronach de feu, je suis en fait, une créature créé magiquement, en temps normal, je ne devrait pas avoir de conscience ou d'âme, mais il s'avère que mon père est un magicien de génie et a réussis a obtenir que j’en ai une, et me voila, je n'ai que 16 ans, j'ai beaucoup a apprendre, mais toi par contre, tu semble plus âgée que nous, tu est élève ici? car tu semble avoir plus de 20 ans, sa m’étonnerait que tu ne soit qu'élève.

Puis Fureya proposa de la grenadine, Elwen semblait intéresser, moi par contre, je ne sait pas trop se que sa me ferait de boire autre chose que de la lave ou de l'acier en fusion, mais pourquoi pas, sa se tente, après tout je suis ici aussi pour faire des expériences nouvelles.

Et bien ma chère Fureya, se sera avec plaisirs, je sait pas trop se que sa va donner donc, au moment ou je vais boire, je vous invite a vous reculer, on ne sait jamais.

En disant cela, un grand sourire était apparu sur mon visage, je passait un bo,n moment finalement le jours de mon arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Atronach a l'arivée, serais-je accepter? (libre 3 personne en me comptant)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Transaction Accepter
» [1748-1749] ~Il faut savoir accepter sa peur ~ [Entraînement solo]
» Savoir accepter de reçevoir...[Pv Emily]
» Que serais-je sans toi ? [Pv Lew]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur :: La cour de récréation-
Sauter vers: